par titre | 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

SITE OFFICIEL

 
L'homme de sa vie
Zabou Breitman | France/Italie | 2006 | 35mm | 144 min | v.o. française | s-t.a_en

Comme à l’habitude, Frédéric et son épouse passent les vacances d’été avec la famille élargie dans une rustique maison de Provence. Un soir, ils invitent Hugo, leur nouveau voisin ouvertement gai, à dîner. Une puissante relation d’intimité se développe instantanément entre les deux hommes, en dépit de l’ouverture d’Hugo quant à son orientation sexuelle – ou peut-être justement à cause de celle-ci. Frédéric et son nouvel ami partagent une longue discussion nocturne qui plonge l’homme – pourtant heureux dans une relation qui le comble – dans le doute sur sa propre sexualité et le porte à s’interroger sur le cheminement qu’a suivi sa vie. C’est à la réalisatrice et coscénariste Zabou Breitman ainsi qu’à la coscénariste Agnes de Sacy qu’on doit ce film percutant et intègre qui explore la perception qu’ont les hommes d’eux-mêmes et des autres hommes, de leurs proches, de l’amour, des relations intimes, de la notion de famille et de l’engagement. Grâce à son rythme tranquille, son sens de l’humour audacieux et des prestations hors-pair de la part de Bernard Campan et Charles Berling, L’homme de sa vie et ses nombreux délices séduisent tout à fait.

dimanche 25 nov_13h00 | PGM61 | Imperial

 
A Four Letter Word
Caspar Andreas | États-Unis | 2007 | video | 87 min | v.o. anglaise

Un film léger et amusant signé Casper Andreas sur le thème de l’amour et des autres diversions du genre dans les vies de quelques trentagénaires de Manhattan. Le flamboyant Luke (Jesse Archer) traîne derrière lui une liste de conquêtes aussi longue que son boa à plumes… et il ne manque pas de le rappeler à qui veut l’entendre, à la grande consternation de son collègue diligent mais exaspéré, Zeke (joué par Cory Grant), qui vit une existence d’activiste gai lorsqu’il n’est pas derrière le comptoir du sex-shop où ils travaillent tous les deux. Entre de nombreux beaux mecs qui y défilent et l’atmosphère délirante qui y règne, A Four Letter Word réussit à nous faire vivre des moments de drame amoureux urbain : il y a Peter et Derek, qui viennent de découvrir les aléas de l’emménagement en couple, puis Monica, qui commence à paniquer à la veille de son mariage. Puis Luke fait la rencontre du beau-à-ravir Stephen (joué par Charlie David). Luke décide alors qu’il est temps de prouver que malgré ses costumes à paillettes, il n’est pas qu’un simple stéréotype gai. Mais ce Stephen est-il aussi merveilleusement parfait qu’on le prétend ? Les premiers balbutiements monogames de Luke lui vaudront-ils autre chose qu’un cœur brisé ? La réponse pourrait en surprendre plus d’un…

dimanche 25 nov_15h00 | PGM62 | Imperial
Également dans ce programme : Murder's a Drag


 
Murder's a Drag
Nick Poteri | Australie | 2005 | video | 8 min | v.o. anglaise

Qui est ce tueur qui s’en prend aux drag queens de Brisbane ? Ce savoureux faux documentaire nous fait aller au fond des choses.

dimanche 25 nov_15h00 | PGM62 | Imperial
Également dans ce programme : A Four Letter Word



 
Heartcut (Hjerteklipp)
Anne Sewitsky | Norvège | 2006 | 35mm | 27 min | v.o. norvégienne | s-t.a_en

Eva, 16 ans, est amoureuse d’Inger. Le hic, c’est qu’Inger est la nouvelle petite amie de son père. Histoire d’un premier amour, Heartcut est le récit d’un père, d’une petite amie et d’une fille qui ne voulaient pas, mais qui n’ont pas pu résister.

dimanche 25 nov_15h00 | PGM63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : This Kiss


 
This Kiss
Kylie Eddy | Australie | 2007 | video | 65 min | v.o. anglaise

Après dix ans, les anciennes meilleures amies Juliet (Mel Lockman) et Lucy (Tasmin Gatewood) reprennent contact à contrecœur et par hasard, au moment de retrouvailles scolaires. Sous le vernis des belles manières, des sourires polis et d’un thé en après-midi, Juliet, la femme d’affaires croqueuse de pilules, et Lucy, la ménagère frustrée, semblent prêtes à s’effondrer. Se confiant leurs déceptions, doutes et soucis, les deux femmes reviennent bientôt sur un incident crucial du passé, qui continue à garder leur vie en otage. Entre le chardonnay et le coucher du soleil, les crises et les larmes, pourront-elles surmonter ce qui les a séparées et retrouver la précieuse relation qu’elles avaient ? Saluée pour son Coming Out at Work is Hard to Do, Kylie Eddie a écrit, réalisé et produit ce savoureux et subtil roman-feuilleton pour adultes. Avec son scénario ciselé et ses interprètes totalement convaincantes, This Kiss parle sublimement des petits riens de la vie et de l’importance du courage et de l’honnêteté en amitié.

dimanche 25 nov_15h00 | PGM63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Heartcut (Hjerteklipp)



 
Une autre femme (Another Woman)
Jerome Foulon | France | 2002 | 35mm | 102 min | v.o. française | s-t.a_en

Léa, représentante en produits pharmaceutiques, se voit affectée à la région de Paris, ville qu’elle a quittée une décennie auparavant en rompant avec sa famille dans le but de changer de sexe. Revenue dans la Ville lumière, Léa éprouve un intérêt quasi magnétique envers ses enfants, la jeune pianiste prometteuse Emma et le mordu de basketball Lucas. En se faisant passer pour une journaliste musicale, elle se lie d’amitié avec sa fille, renoue avec Anne, son ex-épouse et fait connaissance avec le nouveau compagnon de celle-ci, Pierre. Mais Léa est bientôt forcée de révéler la vérité à propos de son identité, provoquant stupeur et rejet. Comme si ce choc n’était pas suffisant, ses confessions lui font perdre son travail et entraînent toutes sortes de complications juridiques. Se pourrait-il qu’Emma, avec sa mutinerie tranquille, et Lucas, qui alterne entre confusion et curiosité, détiennent la solution pour remettre l’existence de Léa sur la bonne voie ? La réalisation pleine d’assurance et d’équilibre de Jérôme Foulon est à cent lieues de l’hyperbole émotionnelle du Sexe des étoiles et de la pruderie de Transamerica. De la séquence d’ouverture tout en sensualité jusqu’aux face à face féroces entre parents ennemis, Foulon respecte les réalités complexes et la souffrance de tous les protagonistes. Véritable Kramer contre Kramer à saveur trans, Une autre femme porte un regard empreint d’empathie sur une famille en plein bouleversement. Une œuvre réconfortante sur les épreuves qu’il faut souvent traverser pour atteindre l’authenticité.

dimanche 25 nov_15h00 | PGM64 | ONF_NFB

 
You Belong To Me
Sam Zalutsky | États-Unis | 2006 | video | 83min | v.o. anglaise

You Belong to Me puise son suspense et son horreur chez Edgar Allan Poe. Plaqué par son amant, Jeffrey recommence sa vie dans un nouvel appartement. Ce qui démarre comme un drame domestique sexy se transforme en quelque chose de complètement différent, dès qu’on se rend compte que la pourriture s’attaquant aux planchers de bois franc est symbolique d’un mal qui ronge toute la bâtisse. Qu’est-il arrivé à l’ancien locataire ? Jeffrey est-il vraiment le bon type dont il a l’air ou cache-t-il des objectifs plus ambigus sous cette surface placide ? Gladys, la propriétaire maternante, essaie de créer une ambiance accueillante, mais une violence menaçante se fait sentir sous ce calme apparent. Daniel Sauli infuse le personnage de Jeffrey d’une d’obsession contenue, alors que Patti D’Arbanville campe avec brio une Gladys subtilement indiscrète. Mais la véritable vedette du film, c’est le suspense soutenu qui s’installe en troisième partie. La vengeance est un plat qui se mange froid ; la terreur glaciale de ce premier film de Sam Zalutsky vous rivera à votre fauteuil.

dimanche 25 nov_17h00 | PGM65 | Imperial

 
Le match
Jean-Philippe Garonte | Canada | 2007 | video | 11 min | v.o. française

L’amitié entre deux colocataires se précise lors d’un match de baby-foot.

dimanche 25 nov_17h00 | PGM66 | ONF_NFB
Également dans ce programme : Working it Out, Hullabaloo (Raballder)


 
Working it Out
Tim Hunter | Australie | 2007 | video | 7 min | v.o. anglaise

La monogamie peut-elle résister aux tentations du gym ? S’entraîner peut s’avérer difficile.

dimanche 25 nov_17h00 | PGM66 | ONF_NFB
Également dans ce programme : Le match, Hullabaloo (Raballder)


SITE OFFICIEL

 
Hullabaloo (Raballder)
Kenneth Elvebakk | Norvège | 2006 | video | 52 min | v.o. norvégienne | s-t.a_en

Avec un nom pareil, le « handball » devrait être plus populaire auprès des gays du monde. Après le très apprécié The Secret Club, le cinéaste norvégien Kenneth Elvebakk récidive avec un autre documentaire, cette fois-ci sur Raballder, une équipe entièrement gay de handball, qui n’a rien à cacher (ou à perdre !). De Bjørn et son ami Don, le minuscule et modeste frappeur, en passant par le gardien de but et diva Emil, jusqu’à Tommy l’obsédé des résultats, ils s’amusent à montrer leurs talents sportifs et leurs coiffures. S’inspirant de l’équipe des Norvégiennes pratiquement imbattable, nos sensations en genouillères s’évertuent pour se retrouver dans la troisième division. Dans chacun de ces récits personnels, chaleureux et spirituels, il est question de mythes et de stéréotypes sur les athlètes LGBT. De véritables portraits de résilience et de vulnérabilité qui font de nous des fans du Raballder ! Si le coming-out se fait rarement en équipe dans le monde du sport macho, ici, le nombre donne définitivement confiance et force. Démontrant une compétitivité égale à celle des sportives, ce film propose des entrevues éclairantes avec parents et joueurs, et de splendides séquences sur ce sport extrême peu connu. Venez voir ce coming-out endiablé aussi bien pour le handball que les homos !

dimanche 25 nov_17h00 | PGM66 | ONF_NFB
Également dans ce programme : Le match, Working it Out



 
A Jihad for Love
Sold Out | Complet | Complet | | Complet | Sold Out | Complet | Sold Out | Complet

PROGRAMME COMPLET - REPETITION_PGM 67a_19h00

dimanche 25 nov_17h00 | PGM67 | J.A. de Seve

SITE OFFICIEL

 
A Jihad for Love
Parvez Sharma | É.-U./ R.-U./ FR/ ALLE/ AUSTR. | 2007 | video | 81 min | multilingue | s-t.a_en

« Si le Très-Haut te pardonne, alors le monde n’a pas le droit de te juger. » A Jihad of Love est le premier long métrage documentaire portant sur les lesbiennes et les gais musulmans pratiquants. Du procès des 52 du Caire à la relativement libérale République islamique de Turquie, Parvez Sharma déboulonne les mythes et les stéréotypes à propos de l’Islam qui sont véhiculés par des médias occidentaux obnubilés par le fondamentalisme. Il remet en question les interprétations des histoires de Lot et de Sodome et Gomorrhe, et clarifie le sens de ce mot si souvent mal interprété qu’est jihad. En nous faisant rencontrer un couple lesbien vivant à Paris, un père gai qui est aussi imam en Afrique du Sud, Sharma dépeint la diversité et la richesse de l’Islam ainsi que les combats émouvants de nos courageux frères et sœurs LGBT musulmans à travers le monde. Produit par Sandi Dubowski (Trembling Before G-D), ce magnifique premier film de Parvez Sharma a été réalisé sur une période de six ans et tourné en neuf langues et dans 12 pays. Documentaire fort à propos qui, à notre époque marquée par l’islamophobie, répond à certaines préoccupations actuelles en ce qui a trait aux accommodements raisonnables, l’œuvre de Sharma constitue peut-être son propre jihad an-nafs. Sharma nous rappelle que l’Islam signifie la soumission à une loi de clémence, et qu’il n’existe aucun substitut à l’amour, que ce soit celui d’un partenaire de même sexe ou celui d’Allah._

dimanche 25 nov_19h00 | PGM67a | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Aly M


 
Aly M
Adrian Francis | Australie | 2006 | video | 4 min | v.o. anglaise

Aly a grandi dans une famille musulmane. À l’âge de 14 ans, elle se rend compte qu’elle aime les filles. Ce court documentaire lumineux fait état de ses luttes pour réconcilier sexualité et religion.

dimanche 25 nov_19h00 | PGM67a | J.A. de Seve
Également dans ce programme : A Jihad for Love



 
Vivere
Angelina Maccarone | Allemagne | 2007 | 35mm | 93 min | v.o. anglaise, italienne, allemande, hollandaise | s-t.a_en

La veille de Noël, le père de Francesca souhaite voir sa fille chouchoute, Antonietta. Mal-aimée, mère substitut et gardienne de sa jeune sœur bien malgré elle, Francesca part à la recherche de cette adolescente rebelle qui a quitté le bled de Pulheim pour Rotterdam avec son petit ami guitariste emo, « Snickers ». En route, Francesca extirpe l’énigmatique Guerlinde (jouée avec le statisme d’une Garbo par la légende du cinéma allemand, Hannelore Elsner) d’une automobile accidentée. Un attrait inexplicable et irrésistible naît entre elles… Récit sur un chagrin et une guérison inattendue pour trois générations d’Allemandes, Vivere rachète nos pauvres cœurs cyniques avec de l’espoir et de l’humour. Réalisatrice lauréate et auteure de chansons, Angelina Maccarone (Everything Will Be Fine, image+nation 12, et Unveiled, prix du jury d’image+nation 17) nous éblouit dans Vivere avec son exploration sensible et touchante de l’abandon, du désespoir, de l’immigration et de l’intégration. Cette histoire simple s’enrichit au fur et à mesure que les protagonistes offrent de nouveaux points de vue et d’entrée dans le récit. Le jeu dépouillé des interprètes s’harmonise à la mosaïque narrative de Maccarone, alors que la direction artistique, d’une somptuosité langoureuse, de Judith Kaufman renvoie finement au film classique de Jarmusch, Night on Earth.

dimanche 25 nov_19h00 | PGM68 | Imperial

SITE OFFICIEL

 
Comme des voleurs (à l'est)
Lionel Baier | Suisse | 2006 | 35mm | 112 min | v.o. francais et pollonaise | s-t.a_en

À trente et un ans, Lionel (interprété par Lionel Baier, réalisateur de Garçon stupide) est journaliste à la Radio suisse romande. Il a une famille qui le soutient et une relation avec le beau Serge (Stéphane Rentznik). Cependant, lorsque son père lui révèle l’existence d’un ancêtre polonais scandaleux, Lionel s’éprend de la culture polonaise. Alors que cette obsession pour son patrimoine s’intensifie, il fait la rencontre de la Polonaise Ewa (Alicja Bachelda-Curus) dans un parc, qui est menacée de déportation. Lionel lui propose impulsivement de l’épouser, mettant en furie sa patiente sœur Lucie (Natacha Koutchoumov), une avocate de gauche. Lucie « kidnappe » Lionel et l’emmène en Pologne, provoquant des résultats inattendus. Comme des voleurs s’inscrit dans un courant actuel en cinéma où l’identité basée sur le nom ou la provenance suit de près celle basée sur le genre et la sexualité. Dans ses explorations parfois drôles, parfois sombres, de l’immigration et de l’orientation sexuelle, Lionel Baier ne nous prive pas d’hommes et de femmes superbes. Une caméra caressante et une trame sonore profondément romantique bercent cette autofiction comique sur un coming-out polonais ! Film de clôture élégant pour la 20e édition d’image+nation, Comme des voleurs est une fête où les identités sexuelles ou autres ne sont pas ce qu’elles semblent !

dimanche 25 nov_21h15 | PGM69 | Imperial
Également dans ce programme : Miroir d'été


 
Miroir d'été
Étienne Desrosiers | Canada | 2007 | 35mm | 14 min | v.o. française

Un ado mélancolique atteint la maturité pendant ses vacances au chalet familial dans ce court métrage exquis réalisé par l’un des nôtres.

dimanche 25 nov_21h15 | PGM69 | Imperial
Également dans ce programme : Comme des voleurs (à l'est)


 
© Image + Nation 2007. Tous droits réservés. Design site : ektoplasme.com // Powered by : globalsound.ca