par titre | 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

 
Sa raison d'être
Renaud Bertrand | France | 2008 | video | 200 min | v.o. française | s-t.a_en

En 1980, durant les vacances de Noël, Nicolas (Michaël Cohen) fait la rencontre de Bruno (Nicolas Gob, Un amour à taire), la dernière conquête de sa soeur Isabelle, et se rend compte qu’il ... [+]

En 1980, durant les vacances de Noël, Nicolas (Michaël Cohen) fait la rencontre de Bruno (Nicolas Gob, Un amour à taire), la dernière conquête de sa soeur Isabelle, et se rend compte qu’il « serait prêt à faire n’importe quoi pour cet homme ». ainsi commence une saga qui s’étend sur deux décennies tumultueuses, à l’ère Mitterrand, au cours desquelles une mystérieuse maladie sème la panique. Une famille intrépide et inhabituelle doit unir ses efforts pour redéfinir les limites de la famille et de l’amitié, tout en surmontant les barrières raciales, de classe sociale et d’orientation sexuelle. Sa raison d’être est une tendre reconstitution, par Renaud Bertrand, d’une époque peu connue, dominée par les lois homophobes datant du régime de Vichy, les gouvernements intransigeants, sidaction, Line Renaud, les scandales du sang contaminé et le terrorisme. très actuel, le riche chef-d’oeuvre télévisuel de Renaud Bertrand, auquel participe une myriade de vedettes, rappelle l’urgence d’agir alors que des souches pharmacorésistantes du VIH menacent les jeunes LGBT d’aujourd’hui, qui font la sourde oreille aux messages de prévention. acclamé comme la version française d’Angels in America, Sa raison d’être est un film à voir dans cette lutte intergénérationnelle contre un mal dévastateur. [-]

22 _13h30 | PGM 06 | Imperial

SITE OFFICIEL

 
Sikil (Unspoken Passion)
Roni Bertubin | Philippines | 2007 | 35mm | 107 min | v.o. tagalog | s-t.a_en

Églises abandonnées, festivals religieux en milieu rural et bars de strip-tease pour touristes forment la toile de fond de ce film qui traite des liens durables de l’amitié et de l’amour sans étiquette. ... [+]

Églises abandonnées, festivals religieux en milieu rural et bars de strip-tease pour touristes forment la toile de fond de ce film qui traite des liens durables de l’amitié et de l’amour sans étiquette. Enzo trouve un refuge contre la brutalité de son père homophobe dans son amitié profonde avec son voisin et camarade d’école, Adong. Cependant, une amitié qui a survécu à la circoncision pourra-t-elle aussi résister à la romance entre Adong et la gracieuse Melay, et au déménagement à Manille de ce grand ami ? après cinq ans de séparation, Adong et Enzo sont réunis par le commerce du sexe en pleine expansion à Manille. tandis qu’Adong se bat contre des clients, des propriétaires et des proxénètes sans scrupule, Enzo et lui forment une nouvelle famille fragile. Dans ce premier film impressionnant, la mise en scène sobre de Bertubin allie de longs retours en arrière et des interprétations naturalistes pour tisser un remarquable hommage au film avant-gardiste Macho Dancer de Lino Brocka. truffé de pinups masculins philippins, Sikil s’inscrit dans une tradition cinématographique proprement philippine consistant à explorer le comportement d’hommes hétéros dans des situations typiquement gaies. Les nouveaux venus Ken Escudero et Wil sadejas sont tout simplement envoûtants dans leur interprétation de danseurs machos aux yeux de biche dans ce film sur l’amour inconditionnel. [-]

22 _15h00 | PGM 07 | J.A. de Seve

 
Le nouveau monde
Etienne Dhaene | France | 2007 | 35mm | 90 min | v.o. française | s-t.a_en

Après que Lucie a révélé (par inadvertance) son désir d’avoir un bébé, sa partenaire marion se laisse fléchir sans enthousiasme. La France, comme l’Italie, limite le recours à l’insémination artificielle aux couples hétérosexuels. ainsi, ... [+]

Après que Lucie a révélé (par inadvertance) son désir d’avoir un bébé, sa partenaire marion se laisse fléchir sans enthousiasme. La France, comme l’Italie, limite le recours à l’insémination artificielle aux couples hétérosexuels. ainsi, Lucie et marion doivent se mettre à la recherche de donneurs potentiels. au moment où tout semble sans espoir, Hugo de montréal réapparaît soudainement, ravi d’offrir uniquement la matière première. entre-temps, les parents de Lucie, des soixantehuitards vieillissants, déplorent ses aspirations bourgeoises, tandis que la mère pratiquante de marion adopte une attitude de vierge offensée homophobe. Comme Lucie est absorbée par la grossesse et l’éventuelle maternité, marion se sent de trop comme partenaire « non porteuse », une situation qui se complique par le retour d’Hugo qui, jusque-là, avait fait preuve d’indifférence. L’humour caractéristique d’étienne Dhaene ainsi que sa perspective originale apportent un point de vue rafraîchissant à la problématique des personnes de même sexe qui deviennent parents. À la limite de la comédie, ce premier long métrage pétillant sur l’importance des familles de choix et des poires à jus est basé sur un scénario mordant agrémenté par des performances chaleureuses et ironiques. Le nouveau monde est un film génial sur la grossesse, la fierté et les nouveaux accords de yalta. [-]

22 _19h00 | PGM 08 | Imperial
Également dans ce programme : La dinde


 
La dinde
Anna Margarita Albelo | France | 2008 | 35mm | 10 min | v.o. française | s-t.a_en

Des enfants ingrats, un souper de dinde et une matriarche qui ne s’en laisse pas imposer. Ça va barder ! ... [+]

Des enfants ingrats, un souper de dinde et une matriarche qui ne s’en laisse pas imposer. Ça va barder ! [-]

22 _19h00 | PGM 08 | Imperial
Également dans ce programme : Le nouveau monde



SITE OFFICIEL

 
The Art of Being Straight
Jesse Rosen | États-Unis | 2008 | 35mm | 67 min | v.o. anglaise

L’hétérosexualité est bien plus difficile à vivre qu’avant pour John (Jesse Rosen, à la fois réalisateur et vedette du film) qui, pour changer d’air, s’est récemment installé à Los Angeles. Il dort sur le ... [+]

L’hétérosexualité est bien plus difficile à vivre qu’avant pour John (Jesse Rosen, à la fois réalisateur et vedette du film) qui, pour changer d’air, s’est récemment installé à Los Angeles. Il dort sur le sofa d’un ami et gagne sa croûte comme homme à tout faire dans une agence de publicité. À peine a-t-il terminé sa première livraison de courrier dans l’entreprise, que Paul, son patron prédateur, lui fait sentir on ne peut plus clairement qu’il a des visées sur ses fesses. sous le choc, mais tout de même curieux, John se surprend à céder aux avances de Paul, ce qui déclenche chez lui, pourtant réservé de nature, une crise d’identité sexuelle qui le fait aboutir sur le paillasson de Maddy (Rachel Castillo), une copine lesbienne rencontrée au collège qui, elle, songe à faire une sorte de coming out inversé. Pendant qu’elle fantasme à propos du voisin d’à côté, John, lui, se demande s’il est gai. L’approche de Maddy, qui est à la fois excentrique et attachante, contraste avec la culture de mâle alpha qui caractérise la vie domestique de John, où l’homosexualité n’est pas très prisée. L’introspection tout azimut occupe une grande place dans ce charmant film ayant pour thème l’affirmation de l’identité sexuelle, qui montre qu’être hétéro est parfois tout aussi embêtant que d’être homo. [-]

22 _19h00 | PGM 09 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : In the Closet


 
In the Closet
Jody Wheeler | États-Unis | 2008 | video | 12 min | v.o. anglaise

Les monstres ne se trouvent pas toujours sous le lit. ... [+]

Les monstres ne se trouvent pas toujours sous le lit. [-]

22 _19h00 | PGM 09 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : The Art of Being Straight



SITE OFFICIEL

 
U People
Olive Demetrius & Hanifah Walidah | États-Unis | 2007 | video | 76 min | v.o. anglaise

Le film U People commence par la mise en garde suivante : « vous qui regardez ce film, oubliez toute idée préconçue sur la sexualité » – et nous vous conseillons également de ... [+]

Le film U People commence par la mise en garde suivante : « vous qui regardez ce film, oubliez toute idée préconçue sur la sexualité » – et nous vous conseillons également de mettre de côté toutes vos conceptions sur l’identité sexuelle. Audacieux, beau et coloré, le « documentaire accidentel » U People montre ce qui peut arriver lorsque 30 femmes et hommes transsexuels de couleur brillants et sexys se retrouvent dans une maison de Brooklyn, révélant un amalgame d’expériences et de points de vue qui ont rarement l’occasion d’être exprimées. Tourné en deux jours sur le plateau d’un vidéoclip musical, ce documentaire présente des personnages qui transcendent les définitions de la sexualité et du genre et s’évadent d’une société cloisonnée pour nous révéler la beauté d’un monde trop souvent laissé dans l’ombre. U People traite des relations entre mères et filles, des droits civils et des préjugés, tout en dénonçant l’ignorance face à l’autre. Les réalisatrices Olive Demetrius et Hanifah Walidah – partenaires dans la vie et au travail – ont créé un documentaire puissant et attachant qui nous fait pénétrer dans un monde que nous avons rarement l’occasion de voir, et vous invitent à vous joindre à la fête ! [-]

22 _21h00 | PGM 11 | J.A. de Seve

SITE OFFICIEL

 
Ciao
Yen Tan | États-Unis | 2008 | video | 87 min | v.o. anglaise

À la suite d’un tragique accident de la route, Jeff (Adam Neal Smith) doit annoncer aux amis de Mark la mort de celui-ci. Jeff, qui était le meilleur ami et le confident de ... [+]

À la suite d’un tragique accident de la route, Jeff (Adam Neal Smith) doit annoncer aux amis de Mark la mort de celui-ci. Jeff, qui était le meilleur ami et le confident de Mark, découvre avec stupeur que le disparu entretenait une profonde amitié à distance avec Andrea (Alessandro Calza, co-scénariste), et apprend que ce mystérieux correspondant s’apprête à rendre visite à mark afin de le rencontrer en personne pour la première fois ! Bien qu’attristé par le décès de Mark, Andrea accepte l’invitation de Jeff à passer le voir avant de repartir en Italie. Les deux hommes endeuillés traversent alors ensemble les durs lendemains de cette tragédie qui les unit, et une relation prend peu à peu forme… Dans ce deuxième long métrage tout en subtilité et en élégance, le réalisateur malais Yen Tan (Happy Birthday) se paie un hommage au célèbre My Dinner with Andre de Louis malle. Une cinématographie privilégiant les plans rapprochés et les performances sobres des acteurs mettent efficacement en valeur la tension érotique qui s’installe progressivement entre Andrea et Jeff. Ciao constitue une réflexion non conventionnelle sur le deuil, l’amitié et l’amour à sens unique, au diapason de la génération du cellulaire et du Blackberry. Venez en bonne compagnie savourer ce petit bijou romantique. [-]

22 _21h30 | PGM 10 | Imperial