par titre | 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

SITE OFFICIEL

 
Who is Afraid of Kathy Acker
Barbara Caspar | Autriche | 2008 | video | 87 min | v.o. anglaise

Tout le monde semble avoir peur de Kathy Acker dans cet hommage éclaté dédié à une authentique originale américaine. Comme le disait un critique, le travail postféministe de Kathy Acker avait « de quoi ... [+]

Tout le monde semble avoir peur de Kathy Acker dans cet hommage éclaté dédié à une authentique originale américaine. Comme le disait un critique, le travail postféministe de Kathy Acker avait « de quoi offenser tout le monde ». Le travail de Kathy Acker, qui a réécrit des textes sacrés de la littérature tels que Don Quichotte et modelé les nouvelles frontières de la forme et du goût, a repoussé les limites mêmes de la littérature. selon la rumeur, elle aurait travaillé comme strip-teaseuse et actrice de films pornos au cours de son cheminement vers l’autocréation. Il est difficile de dire si ces rumeurs sont véridiques ou apocryphes. Ce n’est qu’avec l’avènement du mouvement punk de la fin des années 1970 qu’elle est devenue l’auteure « classique » Acker, lorsqu’elle s’est redéfinie, au CBGB, en compagnie d’artistes tels que Richard Hell et Robert Mapplethorpe, en messie sexuelle terroriste littéraire. L’ascension fulgurante d’Acker, avec son roman Sang et stupre au lycée, lui a valu une énorme notoriété ; groupies, acolytes et sexes de tous ordres concevables n’ont pas tardé à suivre. La renommée d’Acker, accusée d’avoir plagié un cercle d’importants auteurs masculins, s’est ensuite effondrée. Elle a trouvé un nouveau foyer ainsi que de nouveaux admirateurs sur la scène Riot grrrl de san Francisco, où elle a pris la tête d’une nouvelle vague émergente de trouble-fêtes féminines. Le film entrecoupe des images d’Acker en plein mode terroriste avec des séquences d’archives, des animations et des entrevues avec des proches qui l’ont le mieux connue et le plus aimée. [-]

30 _13h00 | PGM 56 | ONF_NFB

 
Nés en 68
Olivier Ducastel & Jacques Martineau | France | 2008 | 35mm | 167 min | v.o. française | s-t.a_en

Dans l’ambiance grisante et hédoniste du printemps de 1968, Catherine (la séduisante et emblématique Laetitia Casta), Hervé et yves s’aiment et sont étudiants contestataires à la sorbonne. marqués de façon indélébile par l’idéalisme de ... [+]

Dans l’ambiance grisante et hédoniste du printemps de 1968, Catherine (la séduisante et emblématique Laetitia Casta), Hervé et yves s’aiment et sont étudiants contestataires à la sorbonne. marqués de façon indélébile par l’idéalisme de cette époque, ils décident de fonder une utopie communautaire dans le Lot. Le romantisme et la ferme volonté de Catherine guident la commune à travers les inévitables bouleversements économiques et sociaux, et les tragédies historiques et personnelles. ses enfants hériteront de son militantisme, qu’ils pratiqueront dans des circonstances politiques et sociales différentes : pour Boris, ce sera le fléau du sida et pour Ludmilla, la révolution Internet. Olivier Ducastel et Jacques martineau (Crustacés et coquillages) nous transportent, tambour battant, à travers l’agitation qui a enflammé la fin des années 1960 jusqu’à l’élection de nicolas sarkozy. en passant par peyrefitte, la chute du mur de Berlin, aCt-Up et l’extension du paCs aux couples de même sexe, ils illustrent comment l’esprit de 1968 s’est exprimé pour chaque génération. superbe complément à l’excellent long métrage de renaud Bertrand, Sa raison d’être, Nés en 68 est un film à voir pour les militants de tout âge, les amateurs d’histoire et ceux qui aujourd’hui regrettent l’absence d’un petit quelque chose de révolutionnaire. [-]

30 _13h30 | PGM 55 | Imperial

 
Altromondo (Otherworld)
Fabiomassimo Lozzi | Italie | 2008 | video | 106 min | v.o. italienne | s-t.a_en

Inspiré des nombreuses entrevues parues dans les livres acclamés par la critique Pornocuore et I Mignotti, Altromondo de Fabiomassimo Lozzi est un film rafraîchissant qui fait figure d’hybride entre le documentaire et le drame. ... [+]

Inspiré des nombreuses entrevues parues dans les livres acclamés par la critique Pornocuore et I Mignotti, Altromondo de Fabiomassimo Lozzi est un film rafraîchissant qui fait figure d’hybride entre le documentaire et le drame. Le film est construit librement autour de trois différents thèmes et soutenu par de splendides acteurs de théâtre et de cinéma issus de l’Actor’s Centre, à Rome, qui réussissent le tour de force de gagner notre empathie et notre compréhension – même lorsqu’ils relatent des récits difficiles ou répugnants. À mesure que le récit évolue du déni au fossé entre les sentiments et le sexe, à l’acceptation totale et à la fierté véritable, ces conversations de nature intensément nationale et personnelle acquièrent une résonance et un sens universels. Dans les personnages et les situations présentés dans ces 43 vignettes – un casseur de pédés, des fantômes de tristes histoires ratées, un homophobe inavoué, une folle de cuisine, un amateur de boîtes de nuit et j’en passe –, nous retrouverons tous un reflet de nous-mêmes et de notre entourage, et reconnaîtrons nos luttes. Insufflant une nouvelle dimension et un nouveau souffle au format sclérosé du documentaire, Altromondo de Lozzi vient s’ajouter à Saturno contro d’Ozpetek et à No End de Cuzzillo, dans cette année extraordinaire pour le cinéma gai italien. [-]

30 _15h00 | PGM 57 | ONF_NFB

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Newcastle
Dan Castle | Australie | 2008 | 35mm | 100 min | v.o. anglaise

Le magnifique océan à proximité de la ville de Newcastle, en Australie, occupe le centre de la scène dans ce film sur le passage à la vie adulte. Ce long métrage raconte la ... [+]

Le magnifique océan à proximité de la ville de Newcastle, en Australie, occupe le centre de la scène dans ce film sur le passage à la vie adulte. Ce long métrage raconte la vie de Jesse (Lachlan Buchanan), qui se promène souvent sans chemise, de son frère Fergus (Xavier samuel), de son demi-frère Victor (Reshad Strik) et de leurs amis. À l’exception de Fergus, qui s’intéresse davantage à l’un des copains de Jesse qu’au surf, les garçons sont des surfeurs inconditionnels dont la vie se résume à leurs planches, aux filles et à l’océan. Les rivalités servent de motivation, et aucune n’est plus féroce que celle qui oppose Jesse et Victor. ayant besoin d’un répit, Jesse et ses copains prennent congé et s’évadent sur une plage loin des pressions de la vie, le temps d’une fin de semaine. L’exploration sexuelle et les frasques d’adolescents y sont au rendez-vous jusqu’à l’arrivée de Victor et de sa bande qui, eux, cherchent les ennuis. Comme on peut s’en douter, une tragédie survient, laquelle changera la vie de chacun à jamais. Les belles prises de vue sous-marines et hors de l’eau mettent en valeur les couleurs brillantes de la mer et du paysage, sans oublier les corps sculpturaux des surfeurs et leurs mouvements provocateurs. [-]

30 _17h00 | PGM 58 | Imperial

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Beirut Apt
Daniele Salaris | Grand-Bretagne/Italie | 2007 | video | 50 min | v.o.a. et arabe | s-t.a_en

The Beirut Apt est un documentaire poétique qui rend hommage aux lesbiennes et aux gais citoyens du Liban, qui vivent dans un pays où non seulement l’homosexualité est punie par la loi, mais ... [+]

The Beirut Apt est un documentaire poétique qui rend hommage aux lesbiennes et aux gais citoyens du Liban, qui vivent dans un pays où non seulement l’homosexualité est punie par la loi, mais où il est également illégal d’en parler en public. En mai 2007, un groupe de réalisateurs italiens s’est rendu à Beyrouth pour explorer la vie des lesbiennes et des gais libanais, musulmans et chrétiens. Dans ce pays où l’on continue d’invoquer le tristement célèbre article 534 pour harceler et réprimer les personnes LGBT, les réalisateurs se sont installés dans un appartement du quartier Rouche où les personnes interviewées étaient libres de parler ouvertement de leurs vies. L’appartement est devenu un confessionnal pour quatre personnes, avec la ville en toile de fond. En plus de nous confier comment elles parviennent à exprimer leur sexualité, ces personnes partagent également leurs points de vue sur le récent conflit opposant le Hezbollah à Israël et s’interrogent à savoir si cette instabilité politique détériore ou améliore la condition des homosexuels au Liban. À une époque où les médias occidentaux se penchent sur les stéréotypes associés à l’Islam et au Moyen-Orient, The Beirut Apt brosse un portrait complexe et captivant d’une ville arabe cosmopolite. [-]

30 _17h00 | PGM 59 | ONF_NFB

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Were the World Mine
Tom Gustafson | États-Unis | 2008 | video | 95 min | v.o. anglaise

:: EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR :: Qu’arriverait-il si Puck était à la fois fée et « fairie », et que son philtre d’amour opérait sa magie d’une manière tout à fait non ... [+]

:: EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR :: Qu’arriverait-il si Puck était à la fois fée et « fairie », et que son philtre d’amour opérait sa magie d’une manière tout à fait non hétérosexuelle ? Dans cette version moderne et pleine d’imagination du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, Timothy (Tanner Cohen), seul élève gai d’une classe de garçons composée essentiellement de l’équipe de rugby, cherche à se venger de l’homophobie ambiante. Pour reprendre une idée chère au célèbre dramaturge, la réalité est une pièce à l’intérieur d’une pièce, n’est-ce pas ? Recruté par l’excentrique professeure d’art dramatique madame Trebbit (Wendy Robie, Twin Peaks) – qui pourrait très bien être Titania – pour jouer le rôle vedette de la pièce, Timothy s’évade à répétition dans des fantasmes meublés de numéros musicaux mettant en vedette ses camarades de classe sveltes et musclés et portant sur l’amour de son coeur, le grand sportif de la classe. riche en quiproquos sur les sexes et en rebondissements dignes de Shakespeare, et empreinte d’un doux réalisme magique à saveur américaine. Cette adaptation du court métrage de 2003 de Tom Gustafson intitulé Fairies, Were The World Mine s’est mérité pas moins de huit prix, surtout de la part de cinéastes enthousiastes. [-]

30 _19h00 | PGM 60 | Imperial