par titre | 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 01 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Redwoods
David Lewis | États-Unis | 2009 | vidéo | 82 min | v.o. anglaise

Tandis que Miles (Tad Coughenour) et son fils autiste Billy préparent leurs vacances à Seattle, Everett (Brendan Bradley) réalise à contrecœur que sa relation avec Miles est arrivée à son ... [+]

Tandis que Miles (Tad Coughenour) et son fils autiste Billy préparent leurs vacances à Seattle, Everett (Brendan Bradley) réalise à contrecœur que sa relation avec Miles est arrivée à son terme. Les sombres réflexions d’Everett, un homme profondément dévoué à sa famille, sont interrompues par l’arrivée de Chase (Michael Montgomery, également dans Pornography) qui, tout comme Everett, cherche sa voie. Attirés l’un vers l’autre, les deux hommes commencent à se tourner autour de façon prudente et timide, mais Chase prend l’initiative et un nouvel amour voit le jour dans des forêts anciennes... Filmé dans le village de villégiature gai de Guerneville, cette œuvre au cadrage soigné aborde des thèmes graves dans des paysages dignes du National Geographic, facture que les fans de David Lewis (Rock Haven) reconnaîtront. Les manières timides et réservées de Bradley et ses airs de jeune homme modèle combinés à la virilité sensible de Montgomery créent une chimie à la fois étrange et fascinante qui crève l’écran. Un récit riche et tendre sur les décisions difficiles imposées par le grand amour. [-]

24 _13h00 | PGM 05 | Imperial
Également dans ce programme : Thirteen or So Minutes



SITE OFFICIEL

 
Thirteen or So Minutes
Branden Blinn | États-Unis | 2009 | vidéo | 14 min | v.o. anglaise

Lawrence et Hugh viennent de se rencontrer; ils ont tous deux une petite amie, car ils sont… hétéros. Toutefois, à peine treize minutes plus tard, quelque chose se passe et ... [+]

Lawrence et Hugh viennent de se rencontrer; ils ont tous deux une petite amie, car ils sont… hétéros. Toutefois, à peine treize minutes plus tard, quelque chose se passe et plus rien n’est pareil. [-]

24 _13h00 | PGM 05 | Imperial
Également dans ce programme : Redwoods




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Dare
Adam Salky | États-Unis | 2009 | vidéo | 90 min | v.o. anglaise

Inspiré de leur court métrage primé, ce premier long métrage remarquable du scénariste David Brind et du réalisateur Adam Salky parvient à rendre compte, avec un grand sens poétique, de ... [+]

Inspiré de leur court métrage primé, ce premier long métrage remarquable du scénariste David Brind et du réalisateur Adam Salky parvient à rendre compte, avec un grand sens poétique, de la confusion, de l’exaltation et du désir propres à l’adolescence. Dès les premières scènes de Dare, les rêves d’Alexa (Emmy Rossum), belle jeune femme studieuse qui aspire à devenir comédienne, sont réduits à néant lorsque le célèbre acteur Grant Matson (Alan Cumming) lui dit qu’elle est intelligente, mais qu’elle manque de personnalité et de piquant. Ce coup dévastateur motive Alexa à se défaire de son image de jeune fille modèle. Elle laisse tomber son meilleur ami Ben (Ashley Springer), un marginal fermé et mélancolique, enfile une mini-jupe sexy et séduit le beau et populaire – mais torturé – Johnny Drake (Zach Gilford, Friday Night Lights). Mais sitôt le nouveau couple formé, Ben décide qu’il ne veut pas être en reste et embrasse Johnny à pleine bouche. Ce geste déclenche une cascade d’événements qui vont tisser une toile d’intimité inextricable entre Alexa, Ben et Johnny. À mesure que leurs vies convergent lentement, il apparaît de plus en plus clairement que la seule chose contre laquelle ils peuvent se rebeller, ce sont les inhibitions qu’ils s’imposent eux-mêmes. Dans ce long métrage pénétrant et raffiné qui défie les genres, les performances extraordinaires des trois jeunes personnages principaux sont soutenues par le génie comique d’Ana Gasteyer, d’Alan Cumming et de Sandra Bernhard, pour notre plus grand plaisir. [-]

24 _15h00 | PGM 06 | Imperial


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Ander
Roberto Castón | Espagne | 2009 | 35mm | 123 min | espagnol | s.t-a_en

Dans un petit village du Pays Basque espagnol, Ander (Joxean Bengoetxea), vieux garçon quadragénaire, vit sur la ferme familiale avec sa mère (Pilar Rodriguez) et sa sœur (Leire Ucha). Lorsqu’il ... [+]

Dans un petit village du Pays Basque espagnol, Ander (Joxean Bengoetxea), vieux garçon quadragénaire, vit sur la ferme familiale avec sa mère (Pilar Rodriguez) et sa sœur (Leire Ucha). Lorsqu’il se casse une jambe, la famille engage José (Christian Esquivel), un ouvrier agricole qui arrive de son Pérou natal. Peu à peu, cet étranger peu loquace va bouleverser toute la vie de ceux qui le côtoient. Et surtout celle d’Ander qui, à son contact, va révéler une part de lui-même qu’il croyait enfouie à jamais… Avec ses paysages majestueux, son rythme aussi inexorable que celui des saisons et la pudeur brutale avec laquelle cette histoire d’amour au masculin est racontée, on serait tenté de parler d’un Brokeback Mountain basque. Mais le Pays Basque est bien loin d’Hollywood, Ander est un film magnifique qui ne doit rien à personne, et Roberto Castón est un vrai cinéaste. Avec une justesse et un doigté remarquables, il rend palpable ce qu’il y a de plus difficile à filmer : le désir. Et nous entraîne dans un univers qu’on garde longtemps en mémoire. Une véritable révélation. [-]

24 _17h00 | PGM 07 | Imperial


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
I Can’t Think Straight
Shamim Sarif | Grande-Bretagne | 2008 | 35mm | 82 min | v.o. anglaise

Pères bienveillants! Cruella d’Enfer! Musulmanes lesbiennes! Comme dans le cas de Nina’s Heavenly Delights, rien n’est plus lesbien qu’une mariée en fuite qui laisse dans son sillage une ribambelle de ... [+]

Pères bienveillants! Cruella d’Enfer! Musulmanes lesbiennes! Comme dans le cas de Nina’s Heavenly Delights, rien n’est plus lesbien qu’une mariée en fuite qui laisse dans son sillage une ribambelle de cœurs brisés. Dorlotée et privilégiée, la femme d’affaires Tala (Lisa Ray), Palestinienne chrétienne de Jordanie établie à Londres, rencontre Leyla (Sheetal Seth), une auteure en herbe britannique. Les contraires s’attirant, la fougueuse Leyla se trouve obligée de sortir du placard, mais Tala, aussi cool que franche, lui emboîtera-t-elle le pas ou restera-t-elle prisonnière des pressions culturelles et familiales qu’elle subit? Ali, son meilleur ami, et Zara, sa sœur, unissent leurs forces pour la faire sortir de son placard haute couture au nom de l’amour… Ne ratez pas les incroyables aventures en talons hauts de ces deux singulières nanas! Shamim Sarif (The World Unseen) donne à Un mari idéal d’Oscar Wilde un virage en L. Cette comédie dramatique qui se joue des stéréotypes aborde finement des enjeux contemporains au fil d’un scénario impeccable. Les lesbiennes adoreront l’entraînante bande-son de l’ex-Montréalais Raiomond Mirza (mari de l’actrice incarnant la femme de ménage, Nina Wadia, d’EastEnders), qui comporte plusieurs succès de la superstar libanaise Nadine Khouri et de Natacha Atlas. [-]

24 _19h30 | PGM 08 | Imperial
Également dans ce programme : Lash



SITE OFFICIEL

 
Lash
Elke Kerkhofs | Australie | 2008 | vidéo | 6 min | v.o. anglaise

Celina découvre que la persécution religieuse ne peut venir à bout du pouvoir de l’amour. ... [+]

Celina découvre que la persécution religieuse ne peut venir à bout du pouvoir de l’amour. [-]

24 _19h30 | PGM 08 | Imperial
Également dans ce programme : I Can’t Think Straight




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Donne-moi la main (Give Me Your Hand)
Pascal-Alex Vincent | France | 2009 | 35mm | 80 mn | v.o. francaise | s-t.a_en

Antoine et Quentin (Victor et Alexandre Carril) ont 18 ans et ils sont jumeaux. Ils partent sur les routes de France pour aller en Espagne assister aux funérailles de leur ... [+]

Antoine et Quentin (Victor et Alexandre Carril) ont 18 ans et ils sont jumeaux. Ils partent sur les routes de France pour aller en Espagne assister aux funérailles de leur mère, qu’ils ont peu connue. Une aventure furtive et tendre que vivra l’un d’eux avec un jeune ouvrier agricole précipitera leur affrontement. Sur ce canevas ouvert à tous les possibles, Pascal-Alex Vincent brode un très beau road-movie sur l’identité. Jumeaux de chair et de sang, les deux frères se cognent plus qu’ils ne parlent, et se heurtent en permanence dans un troublant rapport charnel. D’une beauté changeante, tantôt classique, tantôt déroutante, les deux frères Carril incarnent avec force cette errance que constitue la quête de soi-même. Hormis les images, superbes et bucoliques, le rythme, contemplatif et prenant, et la musique, qui évoque celle d’un Paris Texas de la France profonde, c’est avec une maturité et un aplomb étonnants pour un premier long métrage que le cinéaste signe un film aussi séduisant que dérangeant. Un voyage en douce dans les territoires les plus obscurs de la nature humaine. [-]

24 _21h30 | PGM 09 | Imperial
Également dans ce programme : Bébé requin (Baby Shark)



 
Bébé requin (Baby Shark)
Pascal-Alex Vincent | France | 2005 | 35mm | 15 min | v.o. française | s-t.a_en

Trois adolescents. Une paire de jumeaux. Un abîme. ... [+]

Trois adolescents. Une paire de jumeaux. Un abîme. [-]

24 _21h30 | PGM 09 | Imperial
Également dans ce programme : Donne-moi la main (Give Me Your Hand)