par titre | 28 29 30 31 01 02 03 04 05 06 07 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Undertow (Contracorriente)
Javier Fuentes-León | Pérou | 2009 | | 102 min | v.o. espagnole | s.-t.a_en

Dans le magnifique et pittoresque village de Cabo Blanco, au Pérou, le beau Miguel (envoûtant Cristian Mercado) est aux petits soins avec sa jolie femme Mariella (Tatiana Astengo), qu’il adore ... [+]

Dans le magnifique et pittoresque village de Cabo Blanco, au Pérou, le beau Miguel (envoûtant Cristian Mercado) est aux petits soins avec sa jolie femme Mariella (Tatiana Astengo), qu’il adore et qui est enceinte, de même qu’avec son amant clandestin, l’artiste anticonformiste Santiago (Manolo Cardona, le Brad Pitt colombien). Après s’être noyé accidentellement, Santiago se met à hanter Miguel, dont l’état mental met en branle la machine à rumeurs. Alors que le corps de Santiago émerge des flots, Miguel se trouve pris dans les tourbillons de l’homophobie, de la religion et de la tradition; il risque de perdre sa famille bien-aimée, le respect de la communauté et son statut, à moins qu’il accepte de condamner Santiago à un tourment éternel. Undertow explore ce qu’il en coûte de vivre dans le silence ou de vivre au grand jour, dans un monde où la mort n’est qu’un commencement… Ce premier film du réalisateur et auteur Javier Fuentes-León a récolté le Prix du public dans la catégorie Cinéma du monde à l’édition 2010 du festival de Sundance, et a récemment été choisi pour représenter le Pérou dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscars de 2011. L’excellent directeur photo Mauricio Vidal met en valeur l’imposante beauté naturelle de la côte péruvienne en alternant judicieusement les plans d’ensemble majestueux et les jolis cadrages de carte postale. Alliage de Brokeback Mountain et de Ghost, Undertow donne le coup d’envoi au scintillant programme ibéro-américain offert cette année à image+nation 23, qui recèle d’autres joyaux cinématographiques tels que From Beginning to End et The Consul of Sodom. [-]

28 _20h00 | PGM 01 | Imperial


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Howl
Rob Epstein & Jeffrey Friedman | États-Unis | 2010 | | 90 min | v.o.anglais

« J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie, affamés hystériques nus… » Ainsi débute le célèbre poème Howl. Avec Howl, les documentaristes oscarisés Rob ... [+]

« J’ai vu les plus grands esprits de ma génération détruits par la folie, affamés hystériques nus… » Ainsi débute le célèbre poème Howl. Avec Howl, les documentaristes oscarisés Rob Epstein et Jeffrey Friedman (The Celluloid Closet, The Times of Harvey Milk, Paragraph 175) effectuent une incursion audacieuse dans la fiction narrative et nous offrent un examen peu conventionnel mais véritablement captivant de la vie d’un poète rebelle, de son œuvre artistique et de l’étincelle d’une révolution littéraire. Le film est centré sur le jeune Allen Ginsberg (James Franco, qui livre une performance ardente et sublime) et son poème intemporel Howl, initialement publié en 1957. L’édition limitée de 520 copies fut saisie par la police, et l’éditeur Lawrence Ferlinghetti jugé devant le tribunal pour une accusation de « distribution de littérature obscène ». Howl met en vedette des acteurs de soutien brillants, notamment Jon Hamm (Mad Men), David Strathairn, Treat Williams, Mary-Louise Parker et Jeff Daniels. Epstein et Friedman ont créé un film qui défie toute catégorisation. Au cours du procès, un témoin de la défense déclare : « Il est impossible de traduire la poésie en prose. C’est pour cela que c’est de la poésie. » Pourtant, Howl parvient à transposer avec brio, à l’écran, l’un des poèmes les plus profonds du XXe siècle et à saisir une tranche de vie de la Beat Generation, ainsi que l’influence que ce mouvement a exercé sur le monde. [-]

29 _19h00 | PGM 02 | Theatre Hall Concordia


  LESBOMUNDO

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Rockin’ the Rainbow
Sonia Hosko | Canada | 2009 | | 5 min | v.o. anglaise

Après avoir vécu sa première expérience sexuelle avec une femme, Abby se confie à Emma, sa sœur aînée, qui est lesbienne. Elle s’attend à de sages conseils, mais aura droit ... [+]

Après avoir vécu sa première expérience sexuelle avec une femme, Abby se confie à Emma, sa sœur aînée, qui est lesbienne. Elle s’attend à de sages conseils, mais aura droit à tout autre chose. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



 
Pink River (Ruzicasta Rijeka)
Zacharias Mavroeidis | Bosnie-Herzégovine | 2009 | | 19 min | v.o. bosnienne | s.-t.a_en

De retour à Sarajevo au bout d’une absence de dix ans pour vendre une maison dont elle a hérité, Meri reprend contact avec son ex, Asja. Les deux femmes, dont ... [+]

De retour à Sarajevo au bout d’une absence de dix ans pour vendre une maison dont elle a hérité, Meri reprend contact avec son ex, Asja. Les deux femmes, dont les modes de vie sont désormais très différents, ne tardent pas à entrer en conflit. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
In Your Face : the International Lesbian Anthem
The Hungry Hearts | Norvège | 2009 | | 4 min | v.o. anglaise

Un hymne que nous pouvons toutes entonner, livré par le trio europop norvégien The Hungry Hearts. ... [+]

Un hymne que nous pouvons toutes entonner, livré par le trio europop norvégien The Hungry Hearts. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie)
Christoph Scheerman | Allemagne | 2010 | | 6 min | v.o. allemande | s.-t.a_en

Lors d’une séance de thérapie fort déplaisante interrompue par une panne d’électricité, Petra et Kerstin sont amenées à se rapprocher grâce à l’intervention inopinée de leurs fonctions corporelles. ... [+]

Lors d’une séance de thérapie fort déplaisante interrompue par une panne d’électricité, Petra et Kerstin sont amenées à se rapprocher grâce à l’intervention inopinée de leurs fonctions corporelles. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Cried Suicide
Lauren Palmigiano | États-Unis | 2010 | | 14 min | v.o. anglaise

Comédie tordante sur les choses désespérées que l’on fait par amour, Cried Suicide raconte l’histoire d’une fille au cœur brisé qui simule une tentative de suicide pour attirer l’attention et ... [+]

Comédie tordante sur les choses désespérées que l’on fait par amour, Cried Suicide raconte l’histoire d’une fille au cœur brisé qui simule une tentative de suicide pour attirer l’attention et qui se fait servir une critique beaucoup plus virulente qu’elle aurait cru. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Cinco Minutos (Five Minutes)
Ricky Mastro | Brésil | 2010 | | 10 min | v.o. portugaise | s.-t.a_en

Lorsque vous avez vécu toute votre vie auprès de la même personne, il n’y a jamais suffisamment de temps pour dire adieu. ... [+]

Lorsque vous avez vécu toute votre vie auprès de la même personne, il n’y a jamais suffisamment de temps pour dire adieu. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter), Oh My God!



 
Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter)
Sylvie Ballyot | France | 2008 | | 20 min | v.o. française | s.-t.a_en

À son grand dam, et comme son père avant elle, Julie aime courir les jupons. Ce superbe court métrage de la réalisatrice d’Alice explore l’attachement d’un père et le ressentiment ... [+]

À son grand dam, et comme son père avant elle, Julie aime courir les jupons. Ce superbe court métrage de la réalisatrice d’Alice explore l’attachement d’un père et le ressentiment de sa fille, en nous donnant à voir quelques scènes extrêmement sulfureuses. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Oh My God!



 
Oh My God!
Anne Sewitsky | Norvège | 2008 | | 9 min | v.o. norvégienne | s.-t.a_en

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. ... [+]

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. [-]

29 _19h00 | PGM 03 | BAnQ
Également dans ce programme : Cinco Minutos (Five Minutes), Cried Suicide, Fresh Air Therapy (Frischluft-Therapie), In Your Face : the International Lesbian Anthem, Pink River (Ruzicasta Rijeka), Rockin’ the Rainbow, Tel père telle fille (Like Father, Like Daughter)




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Purple Sea (Viola di mare)
Donatella Maiorca | Italie | 2009 | | 106 min | v.o. italienne | s-t.a_en

Dans la beauté austère d’un paysage volcanique, la rebelle aux cheveux de jais Angela (Valeria Solarino) retrouve l’âme sœur de son enfance, la belle et réticente Sara (Isabella Ragonese). Angela ... [+]

Dans la beauté austère d’un paysage volcanique, la rebelle aux cheveux de jais Angela (Valeria Solarino) retrouve l’âme sœur de son enfance, la belle et réticente Sara (Isabella Ragonese). Angela éveille des désirs enfouis chez Sara, alors que toutes deux se soustraient aux hommes qui les courtisent. Contremaître brutal et coureur de jupons pathologique, le père d’Angela, Salvatore, est outré par la volonté de sa fille d’épouser Sara et il l’enferme dans la cave, où sont dissimulés d’autres secrets douteux. À force de patience, Concetta, la mère, vient à bout de transformer ces secrets en vérités salvatrices. Réincarnée en Angelo en vertu d’un pacte complexe avec l’Église et Salvatore, Angela assume à contrecœur le rôle de son père et épouse Sara, déclenchant ainsi une série d’événements qui compromettront une paix chèrement acquise… Donatella Maiorca réinterprète le genre « meilleures amies devenues amantes » dans cette histoire qui s’inscrit dans la tradition européenne des femmes se travestissant en hommes. Cette adaptation du roman Minchia di Re de Giacomo Pilati, inspirée de faits réels, subvertit élégamment les rituels et les symboles catholiques en les intégrant à un récit d’amour illicite aussi raffiné et complexe qu’une dentelle italienne. [-]

29 _21h00 | PGM 05 | BAnQ


  HOMOMUNDO

 
Inflatable Swamp
William Feroldi | Grande-Bretagne | 2009 | | 14 min | sans dialogue

Un homme oscille entre sexe charnel et intimité humaine. ... [+]

Un homme oscille entre sexe charnel et intimité humaine. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cakes and Sand (Tortem im Sand), Cannibals, Follower, Fourplay: San Francisco, Thorben the Body



 
Follower
Mark Levine | États-Unis | 2009 | | 15 min | v.o. anglaise

Matt et Eric, deux adolescents, déambulent dans leur quartier de banlieue pour passer le temps, en fumant de l’herbe. À la fin de l’après-midi, alors qu’ils se retrouvent seuls, Eric ... [+]

Matt et Eric, deux adolescents, déambulent dans leur quartier de banlieue pour passer le temps, en fumant de l’herbe. À la fin de l’après-midi, alors qu’ils se retrouvent seuls, Eric fait une étrange proposition qui changera à jamais la vie des deux amis. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cakes and Sand (Tortem im Sand), Cannibals, Fourplay: San Francisco, Inflatable Swamp, Thorben the Body



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Fourplay: San Francisco
Kyle Henry | États-Unis | 2010 | | 26 min | v.o. anglaise

Engagée par une femme pour satisfaire les besoins sexuels de son mari quadraplégique, une séduisante prostituée se découvre une passion qu’elle n’aurait jamais crue possible. Fourplay: San Francisco constitue le ... [+]

Engagée par une femme pour satisfaire les besoins sexuels de son mari quadraplégique, une séduisante prostituée se découvre une passion qu’elle n’aurait jamais crue possible. Fourplay: San Francisco constitue le premier segment d’un long métrage à plusieurs volets. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cakes and Sand (Tortem im Sand), Cannibals, Follower, Inflatable Swamp, Thorben the Body



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Cannibals
Juanma Carrillo | Espagne | 2009 | | 20 min | v.o. espagnole | s.-t.a_en

Ils sont dévorés par le désir, et rongés par la culpabilité. Une trahison s’ensuit. ... [+]

Ils sont dévorés par le désir, et rongés par la culpabilité. Une trahison s’ensuit. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cakes and Sand (Tortem im Sand), Follower, Fourplay: San Francisco, Inflatable Swamp, Thorben the Body



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Cakes and Sand (Tortem im Sand)
Christoph Scheermann | Allemagne | 2010 | | | v.o. anglaise & allemande | s-t.a_en

Tim et Julian forment un adorable jeune couple et s’aiment beaucoup, mais leur relation connaît quelques ratés. Est-ce une raison suffisante pour mettre fin à leur amour? ... [+]

Tim et Julian forment un adorable jeune couple et s’aiment beaucoup, mais leur relation connaît quelques ratés. Est-ce une raison suffisante pour mettre fin à leur amour? [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cannibals, Follower, Fourplay: San Francisco, Inflatable Swamp, Thorben the Body



 
The Batty Boy’s Revenge
Alison Duke | Canada | 2009 | | 4 min | v.o. anglaise

Dans ce rap revendicateur, le chanteur Troy Jackson appelle toutes les voix irrévérencieuses des minorités sexuelles à exiger ensemble l’égalité pour tous. ... [+]

Dans ce rap revendicateur, le chanteur Troy Jackson appelle toutes les voix irrévérencieuses des minorités sexuelles à exiger ensemble l’égalité pour tous. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Cakes and Sand (Tortem im Sand), Cannibals, Follower, Fourplay: San Francisco, Inflatable Swamp, Thorben the Body



 
Thorben the Body
Hergen Stolle | Allemagne | 2009 | | 6 min | sans dialogue

Durant six merveilleuses et sensuelles minutes, une caméra scrute le corps masculin. ... [+]

Durant six merveilleuses et sensuelles minutes, une caméra scrute le corps masculin. [-]

29 _21h15 | PGM 04 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Batty Boy’s Revenge, Cakes and Sand (Tortem im Sand), Cannibals, Follower, Fourplay: San Francisco, Inflatable Swamp




SITE OFFICIEL

 
All Boys
Markku Heikkinen | Finlande/Danemark | 2009 | | 72 min | v.o. finnoise, tchèque et allemande | s.-t.a_en

Une séquence puissante résume l’essence du film All Boys. Tandis que le pornographe Dan Komar s’extasie, dans un confort relatif, sur ses espoirs de vivre un amour durable, son ancien ... [+]

Une séquence puissante résume l’essence du film All Boys. Tandis que le pornographe Dan Komar s’extasie, dans un confort relatif, sur ses espoirs de vivre un amour durable, son ancien bien-aimé Ruda, engourdi par l’alcool et la drogue, s’endort dans un conteneur sale. Le documentariste finlandais Markku Heikkinen relate l’ascension et la chute de l’industrie de la porno gaie en Tchécoslovaquie (et par extension, en Europe de l’Est). Son film est centré sur Komar, qui est largement reconnu pour avoir créé l’engouement pour la pratique du bareback. À la croisée de Boogie Nights et de Not a Love Story, All Boys propose des entrevues avec de nombreuses stars du porno de renommée internationale (essentiellement des hommes hétérosexuels) ainsi qu’avec leurs parents ou partenaires. De l’entreprenant Filip au démuni Ruda, ils décrivent comment ils ont été attirés dans une industrie où les carrières dépassent rarement une limite d’âge étroite et les prédisposent à la prostitution. Malgré certaines inégalités, All Boys présente une vision révélatrice d’une tendance qui fut un jour populaire dans le monde de la pornographie. Si Heikkinen affirme que la scène porno tchèque s’est laissée « dévorer par la cupidité », ne vous y trompez pas; les entrevues avec des consommateurs typiques de porno qui jalonnent All Boys démontrent clairement à quel point nous avons contribué. [-]

30 _13h00 | PGM 06 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Fierté gay
Sylvain Desmille | France | 2010 | | 52 min | v.o.français

Les images sont tout aussi inoubliables qu’elles sont indélébiles : la foule révoltée des émeutes de Stonewall, Poiret et Serrault dans La cage aux folles, un condom rose recouvrant la ... [+]

Les images sont tout aussi inoubliables qu’elles sont indélébiles : la foule révoltée des émeutes de Stonewall, Poiret et Serrault dans La cage aux folles, un condom rose recouvrant la tour Eiffel et Jean-Marie Le Pen proposant d’ouvrir des « sidatoriums ». Adolescent à l’aube de cette époque tumultueuse, Sylvain Desmille suit depuis avec intérêt la couverture médiatique de la révolution en marche. Dans ce documentaire, il procède à un examen minutieux de la façon dont les LGBT ont été représentés dans les médias au cours des 40 dernières années et nous fait part de ses propres attentes et expériences en tant qu’homosexuel. Les vieux stéréotypes sont tombés, mais ils ont fait place à de nouveaux clichés : autrefois considérés comme des malades mentaux et traités comme des criminels, nous jouissons aujourd’hui d’une image plus soignée et polie. Dans ce film réalisé en collaboration avec la chaîne de télévision française Planète, Desmille explore dans quelle mesure la télévision crée ou reflète nos réalités. Son documentaire au ton tout à fait inusité est entremêlé d’extraits d’archives qu’il a puisés à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et d’entrevues approfondies avec le philosophe André Baudry, l’auteur Edmund White et l’artiste de performance et poète John Giorno. Fierté gay est un excellent complément à Guibert cinéma, et les deux films constituent ensemble une réflexion captivante sur les rapports entre l’image et les communautés LGBT. [-]

30 _13h00 | PGM 07 | Goethe-Institut


 
Guibert cinéma
Anthony Doncque | France | 2010 | | 58 min | v.o.français | s-t.a_en

Auteur prolifique et photographe de talent, Hervé Guibert dut attendre la publication de À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie, un succès de scandale, pour atteindre à la ... [+]

Auteur prolifique et photographe de talent, Hervé Guibert dut attendre la publication de À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie, un succès de scandale, pour atteindre à la notoriété. Critique de cinéma et de photographie au journal Le Monde, Guibert obtiendra plus tard un prix César à titre de co-auteur, avec le réalisateur Patrice Chéreau, du révolutionnaire scénario de L'homme blessé. Anthony Doncque trace ici le portrait très humain de cet enfant terrible, prenant grand soin d’éviter les nombreuses trahisons subies, les rivalités mesquines et les détails émoustillants pour se concentrer sur la grande beauté et le charme de Guibert, et relater des anecdotes émouvantes de la part d’amis proches et de collègues souvent oubliés. Si Doncque adopte dans son documentaire un style plutôt formel et opaque, la narration mélodieuse d’Isabelle Adjani et les interprétations dénudées que fait Cyrille Thouvenin (Juste une question d’amour) de la prose de Guibert, ainsi que les rares extraits de La pudeur et l’impudeur, contribuent à faire revivre pour nous ce génie inspiré de Genet. Doncque donne une autre chance à la France, qui hésite à revenir sur l’impact dévastateur de la pandémie du sida. En même temps qu’il fait l’éloge tardif d’un artiste complexe, Guibert cinéma fait découvrir un héros d’hier à une nouvelle génération. [-]

30 _14h15 | PGM 08 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Seminarian
Joshua Lim | États-Unis | 2010 | | 101 min | v.o.anglais

Réservé, romantique et promis à un bel avenir, Ryan (le charmant Mark Cirillo) étudie dans un séminaire évangélique conservateur de renommée internationale. Il puise réconfort dans sa foi bon enfant, ... [+]

Réservé, romantique et promis à un bel avenir, Ryan (le charmant Mark Cirillo) étudie dans un séminaire évangélique conservateur de renommée internationale. Il puise réconfort dans sa foi bon enfant, quelques aventures occasionnelles et la compagnie de ses condisciples homosexuels qui se prétendent hétéros – l’ambivalent Anthony (Javier Montoya) et le superbe Gerald (Matthew Hannon), qui vit une passion secrète. Entre les visites hebdomadaires qu’il rend à sa mère veuve, Ryan, un être idéaliste, naïf et bien intentionné, organise des interventions qui se retournent parfois contre lui, risquant ainsi de s’aliéner ceux qu’il aime. Au bout d’un an de fréquentations, il passe fiévreusement à l’acte avec Bradley (Eric Parker Bingham), ce qui le force à réévaluer sa foi et le plonge dans un tourbillon d’émotions... Dans son troisième long métrage, le réalisateur singapourien Joshua Lim trace un portrait convaincant du conflit entre la foi véritable et le fondamentalisme. Il filme les scènes de sexe de façon explicite et sensuelle, tandis que Cirillo, comédien chevronné, rend avec brio le profond émoi d’un homosexuel religieux aux prises avec un climat d’homophobie et d’hypocrisie. Lim plaide en faveur d’une foi plus inclusive et compatissante, et son film tombe à point nommé en cette période marquée par l’arrivée au pouvoir de régimes de droite influencés par la religion, aussi bien au Canada qu’à l’étranger. [-]

30 _15h00 | PGM 09 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Sisters (Die Schwestern)
Manfred Hoschek | Autriche | 2009 | | 74 min | v.o.anglais, espagnole & allemande | s-t.a_en

Depuis la fondation de leur ordre, en 1979, pour lutter contre le VIH et le sida, les célèbres Sœurs de la perpétuelle indulgence ont établi des missions partout à travers ... [+]

Depuis la fondation de leur ordre, en 1979, pour lutter contre le VIH et le sida, les célèbres Sœurs de la perpétuelle indulgence ont établi des missions partout à travers le monde où elles servent avec brio, esprit et charité. Pourquoi portent-elles des masques blancs? Ce documentaire lève le voile là-dessus et montre de l’intérieur un organisme engagé à défendre des rapports sexuels protégés, les droits LGBT et l’art de la performance. Comme le dit l’une des premières sœurs, « Nous ne sommes pas du tout anti-catholiques. Nous sommes simplement contre la culpabilité, la haine et la négativité ». Suivant les sœurs à Berlin, à Montevideo (Uruguay) et à San Francisco, nous découvrons que partout, elles répandent le bonheur et une bonne dose d’humour. Comme le fait remarquer une sœur allemande, c’est plus facile de distribuer des condoms quand les gens savent que vous n’essayez pas de les draguer. En Uruguay, où le masque est une protection autant qu’une affirmation politique, les sœurs rencontrent l’homophobie et la persécution d’un public majoritairement catholique. Se préparant pour un rassemblement international à San Francisco visant à souligner le 30e anniversaire du groupe, les pétillantes sœurs réfléchissent au sens du mouvement, en termes à la fois personnels et collectifs. [-]

30 _17h00 | PGM 11 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Role/Play
Rob Williams | États-Unis | 2010 | | 85 min | v.o.anglais

Décor : l’habitat naturel de tout homme gai, soit un refuge discret doté d’une piscine, à Palm Springs. Entrent en scène Graham Windsor (le craquant Steve Callahan), un acteur jusque-là ... [+]

Décor : l’habitat naturel de tout homme gai, soit un refuge discret doté d’une piscine, à Palm Springs. Entrent en scène Graham Windsor (le craquant Steve Callahan), un acteur jusque-là dans le placard qui cherche à fuir un scandale sexuel lié à une cassette vidéo, et Trey Reed (Matthew Montgomery, Redwoods, Pornography: A Thriller), un militant en faveur du mariage gai récemment sorti d’un divorce qui a fait grand bruit. Alors qu’ils tentent d’échapper à la publicité négative, Reed et Windsor se retrouvent face à face dans leur cachette et ont tout le temps pour faire la conversation. Ils discutent ferme et échangent leurs points de vue et, au fur et à mesure que fusent les arguments, une attraction chimique dissout peu à peu leurs désaccords… Toutefois, les deux hommes n’ont pas été entièrement honnêtes quant à leurs dilemmes gais respectifs. Quand certaines vérités sortent accidentellement du sac, ils commencent à se voir sous un jour nouveau. Même si les culs bombés et les corps rebondis sont rarement garants d’un film portant à la réflexion, le compositeur et réalisateur Rob Williams a de toute évidence des choses importantes à dire. Malgré une coupe de cheveux pénitentiaire, le prolifique et musclé Montgomery livre une interprétation crédible du militant donneur de leçons, alors que Callahan dégage une chaleur masculine affable à la Rock Hudson. Avec son scénario substantiel et très actuel, Role/Play est un film extrêmement engageant qui obtient la cote « S » pour savoureux, sexy et spirituel. [-]

30 _17h00 | PGM 12 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Waiting 4 Goliath



 
Waiting 4 Goliath
Carl Garringan | Canada | 2009 | | 13 min | v.o. anglaise

Un rendez-vous galant pris en ligne se transforme en une attente aux proportions épiques dans ce court métrage qui nous révèle les joies d’obtenir (enfin) exactement ce que l’on veut. ... [+]

Un rendez-vous galant pris en ligne se transforme en une attente aux proportions épiques dans ce court métrage qui nous révèle les joies d’obtenir (enfin) exactement ce que l’on veut. [-]

30 _17h00 | PGM 12 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Role/Play




  HISTOIRES DE FILLES

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Rewind
Cathy Boyde | Grande-Bretagne | 2009 | | 19 min | v.o. anglaise

Que se passe-t-il dans une relation lorsque le passé fait irruption dans le présent? Parfois, il faut tout simplement s’accrocher à l’empreinte que les autres laissent dans nos vies. ... [+]

Que se passe-t-il dans une relation lorsque le passé fait irruption dans le présent? Parfois, il faut tout simplement s’accrocher à l’empreinte que les autres laissent dans nos vies. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : 30 is the New 12, Buttery Top, One Night, Three Minutes, You Move Me



SITE OFFICIEL

 
One Night
Laura Jean Cronin | États-Unis | 2009 | | 14 min | v.o. anglaise

Une fille un peu perdue qui ne connaît pas trop bien ses limites se retrouve au beau milieu d’une scène de drague torride dans un bar. Le lendemain matin, les ... [+]

Une fille un peu perdue qui ne connaît pas trop bien ses limites se retrouve au beau milieu d’une scène de drague torride dans un bar. Le lendemain matin, les choses se présentent décidément très mal. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : 30 is the New 12, Buttery Top, Rewind, Three Minutes, You Move Me



SITE OFFICIEL

 
Buttery Top
Catherine Crouch & Kelly Hays | États-Unis | 2009 | | 4 min | v.o. anglaise

Les premiers rendez-vous amoureux sont toujours stressants, en particulier lorsque la belle invitée se pointe à dîner avec un pain tranché conventionnel. Un pain tranché! Cette histoire d’amour est-elle vouée ... [+]

Les premiers rendez-vous amoureux sont toujours stressants, en particulier lorsque la belle invitée se pointe à dîner avec un pain tranché conventionnel. Un pain tranché! Cette histoire d’amour est-elle vouée à l’échec? Un autre petit bijou déjanté de la réalisatrice de The Gendercater. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : 30 is the New 12, One Night, Rewind, Three Minutes, You Move Me



 
30 is the New 12
Shari Greicar | États-Unis | 2010 | | 30 min | v.o. anglaise

Vous avez 30 ans… Sortez votre vélo BMX, débarrassez-vous de vos faux amis et révélez au grand jour votre vraie nature. ... [+]

Vous avez 30 ans… Sortez votre vélo BMX, débarrassez-vous de vos faux amis et révélez au grand jour votre vraie nature. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : Buttery Top, One Night, Rewind, Three Minutes, You Move Me



BANDE-ANNONCE

 
Three Minutes
Jenn Garrison | États-Unis | 2009 | | 4 min | sans dialogue

Une danse exprimant le désir en suspens, minutée et chronométrée… en uniforme. ... [+]

Une danse exprimant le désir en suspens, minutée et chronométrée… en uniforme. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : 30 is the New 12, Buttery Top, One Night, Rewind, You Move Me



SITE OFFICIEL

 
You Move Me
Gina Hirsch | États-Unis | 2010 | | 13 min | v.o. anglaise

Deux meilleures amies au tempérament cynique sont résolues à récupérer les effets personnels de l’une d’entre elles chez une ex-blonde dangereusement séduisante. ... [+]

Deux meilleures amies au tempérament cynique sont résolues à récupérer les effets personnels de l’une d’entre elles chez une ex-blonde dangereusement séduisante. [-]

30 _17h30 | PGM 10 | BAnQ
Également dans ce programme : 30 is the New 12, Buttery Top, One Night, Rewind, Three Minutes




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Behind the Blue Sky
Sean Devaney & Brandt Miller | Mongolie/États-Unis | 2009 | | 6 min | sans dialogue

Au rythme d’une bande sonore originale du groupe folk-rock Altan Urag, très populaire en Mongolie, Behind the Blue Sky raconte l’histoire d’amour secrète entre deux jeunes Mongols, l’un vivant en ... [+]

Au rythme d’une bande sonore originale du groupe folk-rock Altan Urag, très populaire en Mongolie, Behind the Blue Sky raconte l’histoire d’amour secrète entre deux jeunes Mongols, l’un vivant en ville et l’autre à la campagne. Pour assurer leur sécurité, les acteurs ont dû jouer en se dissimulant le visage avec le « khadag », écharpe bleue traditionnelle. [-]

30 _19h15 | PGM 13 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Children of God



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Children of God
Kareem J. Mortimer | Canada/Bahamas | 2009 | | 104 min | v.o.anglais

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il ... [+]

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il renoue avec un ancien camarade de classe, le chaud lapin Romeo (Stephen Tyrone Williams), qui a quitté Nassau parce que sa famille insistait pour qu’il se marie. Après avoir contracté une maladie vénérienne de son mari Ralph, homme violent et furieusement homophobe, la dévote Lena (Margaret Kemp) s’enfuit à Eleuthera en « mission divine » – en fait, pour rendre visite à son beau-frère, le gentil et tendre Clyde. Mais Ralph choisit d’attiser les feux de la haine pour apaiser ses propres démons. Pris dans un tourbillon d’homophobie et de sexisme, ces personnages inoubliables vivent des problèmes interraciaux, religieux et sociaux qui reflètent une société en plein bouleversement. La réalisation assurée et sensible de Kareem Mortimer tire un jeu extraordinaire de toute sa distribution. La direction photo d’Ian Bloom est appuyée par le montage magnifiquement rythmé de Maria Cotaldo, et le film inclut des extraits télévisés relatant diverses manifestations contre les gais. Exposé impartial sur les motifs complexes qui sous-tendent la discrimination exercée à l’égard des gais, qui oblige ceux-ci à vivre leur sexualité dans le secret, Children of God a été fortement acclamé par la critique internationale et a fait des vagues partout aux Antilles. [-]

30 _19h15 | PGM 13 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Behind the Blue Sky




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Owls
Cheryl Dunye | États-Unis | 2010 | | 67 min | v.o.anglais

La réalisatrice Cheryl Dunye (The Watermelon Woman) réunit ici une distribution de vedettes lesbiennes – Guinevere Turner, V.S. Brodie, Skyler Cooper, Deak Evgenikos – pour ce thriller expérimental se déroulant ... [+]

La réalisatrice Cheryl Dunye (The Watermelon Woman) réunit ici une distribution de vedettes lesbiennes – Guinevere Turner, V.S. Brodie, Skyler Cooper, Deak Evgenikos – pour ce thriller expérimental se déroulant à L.A. et dans le désert brûlant de la Californie. Il y a dix ans, Iris (Turner) était chanteuse dans le groupe lesbo-punk The Screech, aujourd’hui dissolu pour des histoires de fille et des excès de rock’n’roll. Sans le sou et alcoolisée, Iris est de retour à L.A. pour vendre la maison qu’elle partageait autrefois avec MJ (Brodie), son ex qui elle aussi faisait partie du groupe. Autre ex-Screecher, Lily (Lisa Gornick) a mis une croix sur ses habitudes de drogue et file le parfait bonheur avec Carol (Dunye). Malgré le bébé qu’elles projettent d’avoir, le couple s’étiole. Plus âgées mais plus sages, les lesbiennes de ce quatuor ont le vague à l’âme : elles cachent un secret qui sera bientôt découvert par un androgyne mystérieux du nom de Skye (Cooper). Projet créé par The Parliament Film Collective (co-fondé par Dunye pour soutenir des cinéastes et artistes gais), The Owls est un hybride fascinant de vérité et de fiction. Les interprètes interrompent le récit pour s’adresser directement au public, l’entraînant au cœur d’un charmant groupe d’esprits libres. [-]

30 _19h15 | PGM 14 | BAnQ


SITE OFFICIEL

 
Cameroun : sortie du Nkuta
Céline Metzger | France | 2010 | | 56 min | v.o.français

Incarnation même de la femme traditionnelle camerounaise, avec ses poignets ornés de bracelets et son boubou bleu vif, l’infatigable et inspirante féministe Alice Nkom est une défenseure des droits de ... [+]

Incarnation même de la femme traditionnelle camerounaise, avec ses poignets ornés de bracelets et son boubou bleu vif, l’infatigable et inspirante féministe Alice Nkom est une défenseure des droits de la personne LGBT de renommée internationale et la fondatrice de l’Association de défense des droits des homosexuels et du Collectif des familles d’enfants homosexuels. Au Cameroun, l’homosexualité est passible de peines pouvant aller de six mois à cinq ans de prison, et la détention sans procès est chose courante. Le documentaire de Céline Metzger, Cameroun : sortie du Nkuta examine les influences économiques, politiques et sociales qui ont créé un environnement aussi hostile et présente des personnes courageuses déterminées à vivre leur vérité malgré les fréquentes descentes et le viol « thérapeutique ». Portrait essentiel d’une Afrique qui se prend en main, ce trop court mais génial documentaire de Metzger ouvre un nouveau regard sur nos attentes et nos préjugés à l’égard de l’Afrique LGBT. Comme toujours, les femmes (gaies et hétérosexuelles) se battent pour défendre leurs droits et ceux d’autres membres de la société dans une lutte dont nous reconnaissons le caractère essentiel et que nous devons soutenir. [-]

30 _19h30 | PGM 15 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Other Nature (Tritiya Prakriti)
Nani Sahra Walker | États-Unis | 2010 | | 58 min | v.o. népalaise & anglais | s-t.a_en

Le pèlerinage spirituel en faveur des droits des personnes LGBT entrepris par les militants Badri Pun et Bhumika Shrestha au temple de Muktinath est à l’image de leur combat, à ... [+]

Le pèlerinage spirituel en faveur des droits des personnes LGBT entrepris par les militants Badri Pun et Bhumika Shrestha au temple de Muktinath est à l’image de leur combat, à la fois admirable et périlleux. République naissante, le Népal a adopté l’une des législations les plus progressistes d’Asie en matière de droits humains et des personnes LGBT. En 2008, la Cour suprême s’est prononcée en faveur des mariages de même sexe, et le gouvernement lui-même a créé une désignation officielle pour les personnes LGBT. Cependant, la mise en œuvre et l’application de ces lois se heurtent aux sentiments homophobes ancrés dans la société et à une résistance obstinée de l’État. Bien que le concept de « tritiya prakriti » ou « troisième sexe » existe depuis des millénaires, il ne protège pas réellement les minorités sexuelles contre les expulsions de l’école, le rejet par la famille, le harcèlement, les brutalités policières et le viol. Le documentaire de Nani Sahra Waller donne la parole à Sunil Babu Pant, premier député ouvertement homosexuel et fondateur de la Blue Diamond Society, à un couple butch-femme en fuite et à une soldate lesbienne. Le courageux parcours de ces personnes et l’urgence de leur combat politique nous donnent une leçon d’humilité et nous incitent à réfléchir face au tribalisme mesquin et à la complaisance politique dans lesquels sombrent trop souvent nos communautés. [-]

30 _20h45 | PGM 16 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Paulista (Quanto dura o Amor)
Roberto Moreira | Bresil | 2009 | | 83 min | v.o. portugaise | s-t.a_en

La candide et généreuse Marina (Sílvia Lourenço) renonce à son rôle de petit chaperon rouge dans un théâtre pour enfants de banlieue pour aller chercher fortune et gloire à São ... [+]

La candide et généreuse Marina (Sílvia Lourenço) renonce à son rôle de petit chaperon rouge dans un théâtre pour enfants de banlieue pour aller chercher fortune et gloire à São Paolo. Une rencontre providentielle l’amène à partager un appartement avec la radieuse mais réservée Suzanne (Maria Clara Spinelli). Véritable bourreau de travail, Suzanne hésite à révéler un secret potentiellement compromettant à sa douce et patiente amante Gil, tandis que Marina, fascinée par une chanteuse à perruque nommée Justine, se méfie de la relation que celle-ci entretient avec son patron, Nuno. Alors que nos trois « Paulistas » gèrent de leur mieux leur vie et leurs amours, la vue splendide sur l’Avenida Paulista dissimule les basses besognes de la rue dans ce conte éloquent sur le passage de l’adolescence à la maturité. Alliant somptueusement réalisme et romantisme, ce deuxième film de Roberto Moreira constitue une véritable ode visuelle à sa ville bien-aimée de São Paolo. Contrepartie tendre et sensible à Elvis & Madona, Paulista est au nombre des œuvres qui composent l’éblouissante programmation ibéro-américaine présentée cette année au Festival. Paulista s’inscrit également dans la lignée de Open et de You Choose par ses représentations puissantes, nuancées et positives de personnes gaies et transgenres. [-]

30 _21h00 | PGM 17 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Handsome Harry
Bette Gordon | États-Unis | 2009 | | 95 min | v.o.anglais

Harry (Jamey Sheridan, the Ice Storm, Law & Order: CI), 52 ans et divorcé depuis longtemps, vit seul dans une petite ville de la côte est. Un jour, il reçoit ... [+]

Harry (Jamey Sheridan, the Ice Storm, Law & Order: CI), 52 ans et divorcé depuis longtemps, vit seul dans une petite ville de la côte est. Un jour, il reçoit un appel d’un ancien camarade de l’armée, Tom (Steve Buscemi). À la veille de mourir, Tom est tenaillé par le remords en raison du traitement qu’ils ont fait subir, avec trois autres amis, à David, un marin gai, à l’époque de leur jeunesse. Harry prend alors la route et renoue avec ses anciens compagnons d’armée. Ces rencontres se révèlent toutes plus catastrophiques les unes que les autres et ouvrent une succession de boîtes de Pandore qui laissent l’ensemble des protagonistes brisés et amers, en particulier Harry, de plus en plus tourmenté par le souvenir de la relation clandestine qu’il a eue jadis avec David et le rôle qu’il a joué dans la trahison qui a suivi. Tirant leurs influences des classiques des années 1970 que sont Husbands et The Killing of a Chinese Bookie, de John Cassavetes, la réalisatrice Bette Gordon et le scénariste Nicholas T. Proferes signent ici une œuvre à la fois sobre et empreinte d’une forte tension. Sheridan et le reste de la distribution – Aidan Quinn, John Savage, Karen Young, Titus Welliver et un merveilleux Campbell Scott – sont tout simplement excellents. Drame extrêmement maîtrisé sur les thèmes du remords, du pardon et de la rédemption, Handsome Harry raconte la tentative d’un homme de retrouver l’amour véritable qu’il a trahi et perdu. [-]

30 _21h30 | PGM 18 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Little Ashes
Paul Morrison | Espagne | 2009 | | 112 min | v.o.anglais

Avec son style exhibitionniste, Salvador Dali (Robert Pattinson, vedette de Twilight Saga, idole des ados) évolue au cœur d’un épicentre contre-révolutionnaire et artistique, sous l’emprise de l’hypnotisant cinéaste Luis Buñuel ... [+]

Avec son style exhibitionniste, Salvador Dali (Robert Pattinson, vedette de Twilight Saga, idole des ados) évolue au cœur d’un épicentre contre-révolutionnaire et artistique, sous l’emprise de l’hypnotisant cinéaste Luis Buñuel (Matthew McNulty) et de Federico Garcia Lorca (Javier Beltran). Dans des virées en boîtes de nuit avec la Garde républicaine, Lorca allume la passion chez Dali et l’envie chez Buñuel (au désir latent?) qui, furieux, s’enfuit à Paris. Lorca passe l’été à Cadaqués, village natal de Dali; une grande amitié se transforme alors en véritable amour. Dali, dépassé par les attentions de Lorca, part à son tour pour Paris où il succombera à l’influence de Buñuel... Dans son interprétation de Dali, avant-gardiste et poseur, Pattinson manifeste une profondeur qui n’est pas sans rappeler Johnny Depp, en contrepoint à Beltran qui incarne un courageux et charismatique Lorca. Marina Gatell brille dans le rôle d’Alexandra, fervente de politique et amie de Lorca. Le scénario poétique de Philippa Goslett rend habilement compte du passage de l’innocence à l’expérience, tout en évitant les écueils du cliché. La caméra impressionniste d’Adam Suschitzky, son incorporation inventive de séquences d’archives et son utilisation de styles cinématographiques d’époque propulsent cette biographie du prodige gallois Paul Morrison. [-]

31 _13h30 | PGM 19 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Amorous, Antiquated, Audacious (Verliebt verzopft verwegen)
Katharina Lampert & Cordula Thym | Autriche | 0000 | | 64 min | v.o. allemande | s.-t.a_en

Un dynamique trio de lesbiennes d’âge mûr dépoussière les idées fausses et déboulonne les mythes à propos de leurs vies et de leurs amours dans l’Autriche des années 1950 et ... [+]

Un dynamique trio de lesbiennes d’âge mûr dépoussière les idées fausses et déboulonne les mythes à propos de leurs vies et de leurs amours dans l’Autriche des années 1950 et 1960. À mesure que Rosmarin Frauendorfer, Ursula Hacker et Birgit Meinhard-Schiebel prennent conscience de qui elles sont, leur identité prend forme, lentement mais sûrement, dans le contexte mouvementé de l’après-guerre. Elles racontent comment les gais et les lesbiennes s’apportaient un soutien mutuel en contractant des mariages (passeport garanti vers la respectabilité) de convenance et comment ils partageaient un espace social qui assurait leur protection mutuelle. Ce faisant, elles chassent nos notions erronées au sujet de cette période et révèlent des vies tout aussi riches et remplies que le sont les nôtres aujourd’hui, Facebook et Twitter en moins. Avec ce film fascinant et instructif, les divas du documentaire Katharina Lampert et Cordula Thym créent une rare occasion de dialogue et d’échange entre les générations. Elles font sortir de l’ombre ces femmes dans la soixantaine, actives et séduisantes, que l’histoire avait oubliées, et découvrent avec plaisir qu’elles ont beaucoup de choses en commun avec nous. Projet remarquable qui n’est pas sans rappeler Katzenball de Veronika Minder, Amorous, Antiquated, Audacious est un documentaire de tout premier ordre! [-]

31 _14h00 | PGM 20 | Goethe-Institut


 
Guf.Bait.Body
Emil Ray & Ronny Almog | Israël | 2009 | | 4 min | v.o. anglaise & hébreuse | s.-t.a_en

Démarche exploratrice visant à nommer et à s’approprier le corps transgenre. ... [+]

Démarche exploratrice visant à nommer et à s’approprier le corps transgenre. [-]

31 _15h30 | PGM 21 | Goethe-Institut
Également dans ce programme : Open



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Open
Jake Yuzna | États-Unis | 2009 | | 90 min | v.o.anglais

Avec leurs dents en or et leurs fringues gothiques, Gen (Tempest Crane) et Jaye (Jendeen Forberg, batteuse du groupe All The Pretty Horses) forment un couple qui ne passe pas ... [+]

Avec leurs dents en or et leurs fringues gothiques, Gen (Tempest Crane) et Jaye (Jendeen Forberg, batteuse du groupe All The Pretty Horses) forment un couple qui ne passe pas inaperçu. Synthia (Gaea Gaddy), leur infirmière, est fascinée par les innombrables chirurgies qu’elles subissent pour se ressembler de plus en plus et trouve cela incroyablement romantique. Synthia et Jaye prennent la route ensemble quand une urgence appelle Gen au bercail familial. Entre-temps, Nick (Daniel Luedtke) épie l’affectueux transgenre Syd (Morty Diamond, lauréat du prix d’interprétation au festival Newfest) de l’autre côté de la piste de danse d’un bar de quartier. Synthia tombe amoureuse et Nick fait sans le savoir un enfant à Syd dans cette méditation inusitée sur la solitude, le désir et, finalement, l’amour. Ce premier film de Jake Yuzna a valu aux États-Unis leur premier Teddy, le très convoité Prix du jury à la Berlinale 2010. Quelques petites faiblesses dans le scénario sont vite oubliées grâce à un cadrage exquis, à des images frappantes et à l’étonnante bande sonore électro-punk du duo Adult, de Detroit. Un film unique sur les périples que nous devons parfois entreprendre, sans pour autant réellement quitter la maison. [-]

31 _15h30 | PGM 21 | Goethe-Institut
Également dans ce programme : Guf.Bait.Body




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
You Choose (Tú Eliges)
Antonia San Juan | Espagne | 2010 | | 88 min | v.o. espagnole | s.-t.a_en

Inés (Neus Asensi), lesbienne divorcée dans la cinquantaine, arrive toujours à convaincre sa collègue Yoya (Helena Castañeda), pas encore sortie du placard, de l’accompagner à des rendez-vous galants à quatre ... [+]

Inés (Neus Asensi), lesbienne divorcée dans la cinquantaine, arrive toujours à convaincre sa collègue Yoya (Helena Castañeda), pas encore sortie du placard, de l’accompagner à des rendez-vous galants à quatre qui ne mènent jamais nulle part. L’ex-mari d’Inès, le fortuné Conrado (Andrés Lima), habite maintenant avec une jeune chanteuse pop du nom de Victoria (la superstar du hip-hop Mala Rodríguez, que l’on a pu voir dans Y tu mamá también). Entre-temps, son frère Flavio (Luis Miguel Seguí), un contreténor de talent qui a peur de s’engager, se morfond dans un cabaret miteux où il se produit tous les soirs en compagnie de son petit ami malentendant. Rosa (Antonia San Juan, Todo sobre mi madre), sa mère richissime avec qui il s’est brouillé, partage des conseils de feng-shui avec le comédien et humoriste gai Carlos (Félix Navarro), dont les monologues inspirés des diatribes de sa sœur aigrie lui valent le succès. Dans ce premier et ambitieux long métrage de la comédienne et réalisatrice transsexuelle Antonia San Juan, des rencontres occasionnelles prennent sans qu’on s’y attende une signification plus profonde et une plus grande ampleur. Si, au début, on pourrait se croire en présence d’une autre comédie mélodramatique loufoque à la Almodovar, le film adopte par la suite un ton plus sérieux et propose une réflexion remplie de compassion sur l’hypocrisie, le sexisme et le besoin de réconciliation et de rédemption. Avec ses personnages forts et bien campés, You Choose célèbre comme on le voit rarement l’amitié entre gais et lesbiennes et constitue une œuvre fort réussie sur nos rendez-vous inattendus avec le destin. [-]

31 _15h45 | PGM 22 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
La bisexualité : tout un art? (The Bisexual Revolution)
Laure Michel & Eric Wastiaux | France | 2010 | | 61 min | v.o.français & anglais

Coréalisé et coécrit par Laure Michel et Eric Wastiaux, La bisexualité : tout un art? a déclenché une avalanche de discussions en France. Mélange de séquences d’archives, d’extraits de films ... [+]

Coréalisé et coécrit par Laure Michel et Eric Wastiaux, La bisexualité : tout un art? a déclenché une avalanche de discussions en France. Mélange de séquences d’archives, d’extraits de films et d’entrevues avec des vedettes, des intellectuels et des artistes internationaux – entre autres, la célèbre psychologue bisexuelle Regina Reinhardt, la sommité de l’Université Laval Michel Dorais, le couturier allemand Wolfgang Joop et la sensation pop Yelle –, le film s’emploie à démonter la polarisation hétéro/homo. Souvent éclairant et toujours divertissant avec son montage tantôt désinvolte, tantôt ironique, le film examine les différentes attitudes qui prévalent à l’égard des femmes et des hommes bisexuels. Quelle que soit leur allégeance sexuelle, les spectateurs et spectatrices apprécieront l’entrevue avec le réalisateur militant John Cameron Mitchell (Hedwig and the Angry Inch, Shortbus), ainsi que les références cinématographiques à Brokeback Mountain et à La confusion des genres. Documentaire sur le B dans LGBT, La bisexualité : tout un art? brosse un portrait fascinant et rythmé d’une orientation sexuelle qui est souvent tournée en dérision et qui fait encore l’objet d’une réelle incompréhension de la part de gens qui devraient avoir un meilleur jugement. Le film laisse toutefois entrevoir un avenir prometteur et nous invite à devenir plus fluides et plus ouverts d’esprit que nous pensons l’être. [-]

31 _18h00 | PGM 23 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Amphetamine
Scud | Honk-Kong | 2010 | | 97 min | v.o. cantonaise | s.-t.a_en

Désir, souvenirs et dépendance. Le prolifique réalisateur Scud, de Hong Kong (Permanent Resident, City Without Baseball), aborde ces thèmes puissants dans une histoire sombre et élégante qui raconte la relation ... [+]

Désir, souvenirs et dépendance. Le prolifique réalisateur Scud, de Hong Kong (Permanent Resident, City Without Baseball), aborde ces thèmes puissants dans une histoire sombre et élégante qui raconte la relation entre Kafka, maître-nageur pauvre, et Daniel, directeur financier bien nanti. La nuit de leur rencontre, Kafka vient de rompre avec sa petite amie, et Daniel se demande s’il doit quitter Hong Kong. Cumulant depuis quelque temps déjà différents petits boulots pour subvenir aux besoins de sa mère malade, le beau Kafka se laisse entraîner dans une aventure tumultueuse avec Daniel par solitude et par désespoir. De somptueuses et lancinantes images aux accents oniriques évoquent avec éloquence la détresse de ce personnage qui, après avoir réussi tant bien que mal à établir un lien significatif avec l’autre et goûté aux vertiges de l’amour inconditionnel, cède devant la puissance dévastatrice des traumatismes enfouis. Tandis que Kafka et Daniel brisent les barrières que leur classe sociale et leur orientation sexuelle avaient érigées entre eux, la dépendance de Kafka aux amphétamines les sépare irrémédiablement. Surnommé l’enfant terrible du cinéma de Hong Kong pour ses représentations sans fard de l’amour homosexuel et de la toxicomanie, Scud nous livre ici un percutant deuxième volet de sa trilogie sur les limites de la passion, de la vie et de l’art. [-]

31 _18h30 | PGM 24 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Taxi Zum Klo
Frank Ripploh | Allemagne | 1980 | | 90 min | v.o. allemande | s-t.a_en

Qu’il corrige les travaux de ses étudiants dans les urinoirs publics ou qu’il gribouille dans le cahier d’un élève le numéro de téléphone d’un jeune mécanicien, Frank (Ripploh lui-même) mène ... [+]

Qu’il corrige les travaux de ses étudiants dans les urinoirs publics ou qu’il gribouille dans le cahier d’un élève le numéro de téléphone d’un jeune mécanicien, Frank (Ripploh lui-même) mène une existence divisée, comme l’est l’Allemagne par le mur de Berlin. Instituteur au primaire le jour et habitué des saunas la nuit, il navigue d’une aventure à l’autre, jusqu’à ce qu’il rencontre l’adorable Bernd (Bernd Broaderup, son partenaire dans la vie) et en devienne amoureux. Mais Bernd le casanier tolérera-t-il les expériences multiformes de Frank? Et Frank pourra-t-il changer? Il faudra attendre le bal annuel des Queens pour le savoir. Dans ce récit en partie autobiographique campé dans l’Allemagne d’avant la réunification, le réalisateur-scénariste Ripploh montre sa vie sans fausse pudeur, tout comme il donne à voir intégralement divers actes sexuels. Ripploh insère également des extraits de films pornos d’une autre époque dans ce portrait cru (parfois anal) de son milieu, où il se moque de l’éthique et de la sensibilité de ses contemporains. Classique rétro dans la veine de Johan, de Philippe Valois, Taxi Zum Klo est une célébration débridée de la promiscuité d’avant le sida qui propose un point de vue hilarant, impénitent et non sentimental sur les années quatre-vingt. Il nous est présenté ici en version remastérisée. [-]

31 _20h00 | PGM 25 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Is it Just Me?
J.C. Calciano | États-Unis | 2010 | | 93 min | v.o.anglais

Gentil mais plutôt quelconque, Blaine est un jeune homme gai en quête d’amour à West Hollywood. Chroniqueur pour un magazine gai, il observe avec ironie : « Avoir un look ... [+]

Gentil mais plutôt quelconque, Blaine est un jeune homme gai en quête d’amour à West Hollywood. Chroniqueur pour un magazine gai, il observe avec ironie : « Avoir un look ordinaire dans un monde de perfection physique est le pire purgatoire gai qui puisse exister. » Frustré par ses échecs constants dans ses tentatives pour rencontrer l’homme de sa vie, Blaine trouve, sur un site de rencontres, un gars qui pourrait être l’élu : Xander, charmeur humble et bien roulé récemment déménagé à Los Angeles. La chimie virtuelle entre les deux hommes explose rapidement et ils délaissent bientôt le clavier pour une séance de sexe téléphonique torride, après quoi ils décident de se rencontrer en personne. Le hic, c’est que Blaine a utilisé le profil en ligne de son musclé colocataire danseur à go-go pour séduire sa nouvelle flamme. Comme dans Cyrano de Bergerac, Blaine persuade son coloc de se faire passer pour lui pour cette rencontre, dans l’espoir de conquérir plus tard Xander grâce à son esprit et son charme. L’esprit de Blaine ou les muscles de Cameron : lequel des deux emportera le cœur de Xander? Ce premier long métrage du réalisateur J.C. Calciano est une comédie romantique qui fait chaud au cœur. [-]

31 _20h30 | PGM 26 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Bear Nation
Malcolm Ingram | Canada | 2010 | | 82 min | v.o. anglaise

L’intrépide Malcolm Ingram (Small Town Gay Bar) chasse les ours dans leur tanière, de Toronto jusqu’au club XXL à Londres, en Angleterre. Après une série de définitions données par des ... [+]

L’intrépide Malcolm Ingram (Small Town Gay Bar) chasse les ours dans leur tanière, de Toronto jusqu’au club XXL à Londres, en Angleterre. Après une série de définitions données par des homos et des hétéros, son éclairant documentaire nous donne un aperçu des six étapes du cheminement de l’ours : coming out, deuxième coming out, communauté, image corporelle, scène internationale et acceptation. Avec son point de vue « gaiement » canadien, Bear Nation contrebalance la perspective exclusivement américaine du film The Adonis Factor. Bien qu’il comporte des entrevues avec des personnes agréablement à l’aise avec leur côté féminin, le documentaire présente la culture Bear comme une réaction aux reines des circuits, aux efféminés, aux « cours impériales » et aux « twinks » obsédés par leurs vêtements Prada. Cependant, à mesure que cette culture devient de plus en plus connue et acceptée, elle risque de se subdiviser en de nouvelles catégories rigides, tendance qu’elle s’efforçait justement d’éviter. Bear Nation nous présente plusieurs entrevues, notamment avec le réalisateur Kevin Smith (Dogma, Zack and Miri Make a Porno), le légendaire Bob Mould (Hüsker Dü), organisateur de l’événement Blowoff et Doug Langway, réalisateur du film BearCity, également présenté cette année à image+nation. L’utilisation inventive d’extraits de films éducatifs et de documentaires animaliers des années 1950 vient ajouter une touche d’humour à cette passionnante succession de confessions tour à tour hilarantes, profondes et touchantes. [-]

1 _19h00 | PGM 27 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Elvis & Madona
Marcelo Laffitte | Bresil | 2010 | | 110 min | v.o. portugaise | s-t.a_en

Tentant de livrer une pizza symbolique aux cœurs de palmier, Elvis (l’incandescente Simone Spoladore) fait la rencontre de Madona (un premier rôle au cinéma pour Igor Cotrim), une damoiselle en ... [+]

Tentant de livrer une pizza symbolique aux cœurs de palmier, Elvis (l’incandescente Simone Spoladore) fait la rencontre de Madona (un premier rôle au cinéma pour Igor Cotrim), une damoiselle en détresse qui a perdu toutes ses économies aux mains de son ex-petit ami, Tripod, un voyou de la pire espèce. Madona succombe petit à petit aux charmes soft-butch et sexy d’Elvis, qui de son côté est envoûtée par la magie trans de Madona… Ainsi s’amorce une idylle en apparence improbable. Animée d’une nouvelle énergie et se sentant inspirée, Elvis reprend ses efforts pour se faire un nom en tant que photographe, tandis que Madona redonne vie à son rêve de monter un grand spectacle de cabaret. Mais voici qu’une grossesse inattendue vient perturber la vie des deux tourtereaux, qui sont alors confrontés à leur famille, à leurs ex-flammes et aux films porno du passé de Madona dans cette hilarante comédie romantique à propos d’un amour qui ne savait même pas qu’il avait un nom! Fruit d’une dizaine d’années de travail par le documentariste brésilien primé Marcelo Laffitte, Elvis & Madona s’inspire fortement d’Almodovar, sans pour autant se prendre trop au sérieux. Aussi étrange que l’Immaculée Conception mais infiniment plus intrigant, Elvis & Madona constitue une deuxième présence du Brésil au Festival et, tout comme Open, célèbre la diversité de nos merveilleuses familles LGBT. [-]

1 _21h30 | PGM 28 | BAnQ
Également dans ce programme : Joan



 
Joan
Jessica Maccormack & Rae Spoon | Canada | 2010 | | 4 min | sans dialogue

Superbe et puissante, la vidéo musicale Joan offre une succession de portraits de personnes transgenres issues de tous les coins du monde pour souligner la difficulté de vivre dans un ... [+]

Superbe et puissante, la vidéo musicale Joan offre une succession de portraits de personnes transgenres issues de tous les coins du monde pour souligner la difficulté de vivre dans un contexte d’oppression. [-]

1 _21h30 | PGM 28 | BAnQ
Également dans ce programme : Elvis & Madona




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Little Ashes
Paul Morrison | Espagne | 2009 | | 112 min | v.o.anglais

Avec son style exhibitionniste, Salvador Dali (Robert Pattinson, vedette de Twilight Saga, idole des ados) évolue au cœur d’un épicentre contre-révolutionnaire et artistique, sous l’emprise de l’hypnotisant cinéaste Luis Buñuel ... [+]

Avec son style exhibitionniste, Salvador Dali (Robert Pattinson, vedette de Twilight Saga, idole des ados) évolue au cœur d’un épicentre contre-révolutionnaire et artistique, sous l’emprise de l’hypnotisant cinéaste Luis Buñuel (Matthew McNulty) et de Federico Garcia Lorca (Javier Beltran). Dans des virées en boîtes de nuit avec la Garde républicaine, Lorca allume la passion chez Dali et l’envie chez Buñuel (au désir latent?) qui, furieux, s’enfuit à Paris. Lorca passe l’été à Cadaqués, village natal de Dali; une grande amitié se transforme alors en véritable amour. Dali, dépassé par les attentions de Lorca, part à son tour pour Paris où il succombera à l’influence de Buñuel... Dans son interprétation de Dali, avant-gardiste et poseur, Pattinson manifeste une profondeur qui n’est pas sans rappeler Johnny Depp, en contrepoint à Beltran qui incarne un courageux et charismatique Lorca. Marina Gatell brille dans le rôle d’Alexandra, fervente de politique et amie de Lorca. Le scénario poétique de Philippa Goslett rend habilement compte du passage de l’innocence à l’expérience, tout en évitant les écueils du cliché. La caméra impressionniste d’Adam Suschitzky, son incorporation inventive de séquences d’archives et son utilisation de styles cinématographiques d’époque propulsent cette biographie du prodige gallois Paul Morrison. [-]

2 _17h00 | PGM 29 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
La folle histoire d’amour de Simon Eskenazy
Jean-Jacques Zylberman | France | 2009 | | 90 min | v.o.français

Dix ans plus tard, Simon Eskenazy (Antoine de Caunes) est en feu… et il brûle la chandelle par les deux bouts. Clarinettiste de réputation internationale, Simon enregistre un nouvel album, ... [+]

Dix ans plus tard, Simon Eskenazy (Antoine de Caunes) est en feu… et il brûle la chandelle par les deux bouts. Clarinettiste de réputation internationale, Simon enregistre un nouvel album, est sur le point d’entreprendre une tournée mondiale et a deux amants : le travesti musulman Naïm (un Mehdi Dehbi à la fragilité féline) et le philosophe pédant, Raphaël (Micha Lescot). L’arrivée de sa mère Bella (Judith Magre), une mégère alitée qui injecte de la culpabilité avec une précision neurochirurgicale, chamboule ses projets. Quand Bella s’aliène la seule infirmière disposée à faire des visites à domicile, Naïm se transforme en Habiba, au grand bonheur de Bella qui ne se doute de rien. Comme si tout cela ne suffisait pas, l’ex de Simon aujourd’hui remariée, Rosalie (radieuse Elsa Zylberstein qui reprend son rôle original), débarque sans prévenir avec un fils taciturne dont Simon ne sait rien. Cette suite hilarante à L'homme est une femme comme les autres de Jean-Jacques Zylberman pivote autour du travestissement de Naïm, interprété avec justesse et une grande finesse par Dehbi, tandis que de Caunes demeure fidèle à lui-même dans son personnage d’Eskenazy exaspéré et irascible. Un violon sur le toit rencontre La cage aux folles dans cette satire sociale, débordante de sarcasme, sur le travestissement au nom de l’amour. [-]

2 _19h00 | PGM 30 | Theatre Hall Concordia


 
Llloyd ____fein Must Die
Charles Lum | États-Unis | 2009 | | 3 min | v.o. anglaise

Un collage vidéo porno illustrant la cupidité destructrice du banquier le plus honni de la planète : Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs. ... [+]

Un collage vidéo porno illustrant la cupidité destructrice du banquier le plus honni de la planète : Lloyd Blankfein, PDG de Goldman Sachs. [-]

2 _21h00 | PGM 31 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : L.A. Zombie



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
L.A. Zombie
Bruce LaBruce | Canada/France/Allemagne | 2010 | | 63 min | sans dialogue

Vive les morts-vivants! Baignant dans la lueur radioactive de Los Angeles au crépuscule, L.A. Zombie compte parmi les films qui font le plus parler d’eux pendant cette saison des festivals. ... [+]

Vive les morts-vivants! Baignant dans la lueur radioactive de Los Angeles au crépuscule, L.A. Zombie compte parmi les films qui font le plus parler d’eux pendant cette saison des festivals. Dans cette dernière création, où un zombie extra-terrestre émerge de l’océan et se lance dans une copulation frénétique avec les morts pour les ramener à la vie, Bruce LaBruce trouve un équilibre délicat entre le cinéma d’art et d’essai et la porno pure et dure. Le film, qui met en vedette la star et modèle du porno François Sagat, témoigne de l’amour du réalisateur pour le genre et offre autant de chair déchiquetée, de peau verte dégoulinante, de zombies bien membrés et de corps à moitié dévorés que pourrait souhaiter tout amateur de films d’horreur sanglants. Cela dit, L.A. Zombie est également imprégné d’une mélancolie surprenante, accentuée par les dialogues minimalistes et les longs plans d’ensemble numériques, et marque à de nombreux égards une rupture avec l’œuvre habituellement plus satirique de LaBruce. Qu’il s’agisse de victimes d’overdoses ou de fusillades, de criminels à col blanc ou d’accidentés, les hommes ressuscités par la sombre semence du zombie contribuent au sentiment de désolation et de vide qui imprègne le film, et le spectateur ne peut que se demander si ce mystérieux sauveur n’est pas simplement un schizophrène sans abri errant dans les rues dangereuses de la Cité des anges. [-]

2 _21h00 | PGM 31 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Llloyd ____fein Must Die




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Children of God
Kareem J. Mortimer | Canada/Bahamas | 2009 | | 104 min | v.o.anglais

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il ... [+]

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il renoue avec un ancien camarade de classe, le chaud lapin Romeo (Stephen Tyrone Williams), qui a quitté Nassau parce que sa famille insistait pour qu’il se marie. Après avoir contracté une maladie vénérienne de son mari Ralph, homme violent et furieusement homophobe, la dévote Lena (Margaret Kemp) s’enfuit à Eleuthera en « mission divine » – en fait, pour rendre visite à son beau-frère, le gentil et tendre Clyde. Mais Ralph choisit d’attiser les feux de la haine pour apaiser ses propres démons. Pris dans un tourbillon d’homophobie et de sexisme, ces personnages inoubliables vivent des problèmes interraciaux, religieux et sociaux qui reflètent une société en plein bouleversement. La réalisation assurée et sensible de Kareem Mortimer tire un jeu extraordinaire de toute sa distribution. La direction photo d’Ian Bloom est appuyée par le montage magnifiquement rythmé de Maria Cotaldo, et le film inclut des extraits télévisés relatant diverses manifestations contre les gais. Exposé impartial sur les motifs complexes qui sous-tendent la discrimination exercée à l’égard des gais, qui oblige ceux-ci à vivre leur sexualité dans le secret, Children of God a été fortement acclamé par la critique internationale et a fait des vagues partout aux Antilles. [-]

3 _17h00 | PGM 32 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
80 Days (80 Egunean)
Jon Garaño | Espagne | 2010 | | 104 min | v.o. espagnole | s-t.a_en

Abandonnée par sa fille et négligée par son mari, Axun (Itziar Aizpuru) décide, poussée par son sens du devoir, de rendre visite à l’hôpital à son ex-beau-fils dans le coma. ... [+]

Abandonnée par sa fille et négligée par son mari, Axun (Itziar Aizpuru) décide, poussée par son sens du devoir, de rendre visite à l’hôpital à son ex-beau-fils dans le coma. Axun rencontre ainsi la joyeuse et malicieuse professeure de musique Maite (Mariasun Pagoaga). Entre les soins aux comateux et la broderie, Axun et Maite redécouvrent qu’elles étaient amies d’enfance et ravivent avec bonheur, cinquante ans plus tard, leur amitié oubliée. Alors que les souvenirs d’un baiser furtif et fatidique refont surface, Axun vacille bientôt sur la corde raide entre une passion tardive et une bienséance démodée, réticence à laquelle Maité, lesbienne affirmée et fière de l’être, s’était déjà butée plusieurs décennies auparavant... Bien que sa thématique ne soit pas sans nous rappeler Habla con ella d’Almodovar, ce film chaleureux qui ne manque pas d’humour est un bijou cinématographique possédant un style bien à lui qui raconte l’histoire unique de deux femmes âgées au bord d’une renaissance romantique. Le scénario bien ficelé aborde divers sujets, tandis que les performances habiles et nuancées des acteurs nous incitent autant à applaudir les deux protagonistes qu’à compatir avec les personnages moins sympathiques aux prises avec des situations difficiles. Un récit émouvant d’une deuxième chance de vivre un premier amour. [-]

3 _18h45 | PGM 33 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Plan B
Marco Berger | Argentine | 2009 | | 103 min | v.o.espagnole | s-t.a_en

Dans cette pétillante variante du triangle amoureux classique, deux beaux mâles soi-disant hétéros découvrent avec surprise leur attirance l’un pour l’autre alors qu’ils se disputent les faveurs de la même ... [+]

Dans cette pétillante variante du triangle amoureux classique, deux beaux mâles soi-disant hétéros découvrent avec surprise leur attirance l’un pour l’autre alors qu’ils se disputent les faveurs de la même femme. Le scénariste-réalisateur argentin Marco Berger signe des dialogues incisifs, pénétrants et pleins d’esprit dans son exploration des relations amoureuses et de l’amitié entre hommes. Quand Bruno se fait larguer par sa petite amie Laura au profit du beau Pablo, il prétend que tout va bien, mais se lance en fait dans une liaison dangereuse pour se venger d’elle. Il décide de saboter la relation de Laura avec Pablo pour la récupérer et, pour ce faire, entreprend de séduire son nouveau petit ami métrosexuel. Berger traite cette intrigue en apparence comique avec doigté et style, s’appuyant sur le jeu d’un naturel inouï de la part des comédiens de talent que sont Manuel Vignau et Lucas Ferraro. À mesure que des liens se tissent entre les deux hommes, que ce soit parce qu’ils prennent plaisir à s’éclater, qu’ils aiment les mêmes émissions de télé ou qu’ils aient eu les mêmes jouets quand ils étaient petits, les tentatives de séduction de Bruno commencent à lui jouer des tours et, sans qu’il s’y attende, se transforment en quelque chose de vrai, de troublant et de fascinant. La magnifique cinématographie et le rythme délibérément lent du film constituent un complément parfait à l’humour empreint d’ironie qui traverse cet examen perspicace des relations contemporaines et des mystères qui, de tout temps, gouvernent l’attirance. [-]

3 _19h00 | PGM 34 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Eyes Wide Open (Einayim Petukhoth)
Haim Tabakman | Israël | 2009 | | 91 min | v.o. hébreu | s-t.a_en

Aaron (Zohar Strauss, Lebanon), boucher respecté de sa communauté, embauche à contrecœur Ezri (l’acteur, mannequin et chanteur Ran Danker), un élève à l’école talmudique. Dévot et lettré, Aaron refuse au ... [+]

Aaron (Zohar Strauss, Lebanon), boucher respecté de sa communauté, embauche à contrecœur Ezri (l’acteur, mannequin et chanteur Ran Danker), un élève à l’école talmudique. Dévot et lettré, Aaron refuse au départ les interprétations osées que fait Ezri du Talmud, se disant que ce flirt n’est qu’une épreuve envoyée par Dieu. Mais Aaron se met bientôt à être ému par Ezri et à négliger ses responsabilités communautaires et familiales. Complètement entichés l’un de l’autre, Aaron et Ezri sont la proie de cancans malfaisants et de la colère des rabbins… Puissamment érotique, Eyes Wide Open présente certaines des scènes d’amour les plus émotionnellement authentiques et incandescentes à être vues à image+nation, dans ce rare aperçu du monde caché des ultra-orthodoxes. Ce premier film de Haim Tabakman a été en compétition dans la catégorie « Un certain regard » à Cannes en 2009. En harmonie avec ce premier scénario de Merav Doster, qui a récolté deux mises en nomination à Cannes, les intérieurs feutrés et le cadrage serré d’Axel Schneppat saisissent admirablement l’intensité d’une passion illicite. Contrepoint sérieux à l’exubérant documentaire Gay Days, Eyes Wide Open rejoint Undertow et Purple Sea dans son illustration courageuse de notre combat pour réconcilier la ferveur religieuse et la passion d’un amour homosexuel brûlant. [-]

3 _21h00 | PGM 35 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Grown Up Movie Star
Adriana Maggs | Canada | 2009 | | 95 min | v.o.anglais

Ray (Shawn Doyle de Big Love), ancienne star de la LNH et héros local tombé en disgrâce, noie sa honte dans l’alcool, le pot et le vandalisme de bas étage ... [+]

Ray (Shawn Doyle de Big Love), ancienne star de la LNH et héros local tombé en disgrâce, noie sa honte dans l’alcool, le pot et le vandalisme de bas étage – ainsi que son attirance pour James, le professeur d’éducation physique de sa fille Ruby. Adolescente précoce, Ruby (Tatiana Maslany, Ginger Snaps, Heartland) oscille entre une naïveté rêveuse et un réalisme implacable, et flirte dangereusement avec un étudiant étranger américain et le meilleur ami de son père, « Oncle Stu ». Tandis que le père et la fille luttent avec leurs désirs sexuels naissants et leur potentiel gâché, un secret de famille menace de détruire leurs fragiles tentatives de rapprochement... Le script vivifiant d’Adriana Maggs, chargé de tensions érotiques et intergénérationnelles, met en valeur le parler de Terre-Neuve, tandis que l’objectif infaillible de Jason Tan saisit la beauté envoûtante de l’île. L’incroyablement talentueuse Maslany, nouvelle Ellen Page canadienne, a remporté le prix spécial du jury pour sa performance dans la catégorie « Cinéma du monde » au festival Sundance. Petit frère sournois et narquois de Breakfast with Scot, Grown Up Movie Star offre une splendide contribution aux films canadiens traitant de l’entrée dans l’âge adulte. Le film évite habilement le kitsch de comptoir de cuisine tout en célébrant le hockey et l’homosexualité. [-]

3 _21h00 | PGM 36 | BAnQ
Également dans ce programme : The High Level Bridge



 
The High Level Bridge
Trevor Anderson | Canada | 2010 | | 5 min | v.o. anglaise

Trouvant des parcelles d’humour dans des zones particulièrement sombres, Anderson (The Island) fait descendre sa caméra le long du pont High Level Bridge, à Edmonton, à la mémoire des personnes ... [+]

Trouvant des parcelles d’humour dans des zones particulièrement sombres, Anderson (The Island) fait descendre sa caméra le long du pont High Level Bridge, à Edmonton, à la mémoire des personnes qui ont sauté. [-]

3 _21h00 | PGM 36 | BAnQ
Également dans ce programme : Grown Up Movie Star




 
MUFF SOIRÉE COURTS @ LAIKA
| | 2010 | | 64 min |

Peaches - $illionaire Cody Critcheloe/ssion Allemagne 3 min Basado en Hechos Reales Liliana Chàvez Canada 6 min Our Father Kim Kielhofner Canada 4 min Wrestling ... [+]

Peaches - $illionaire Cody Critcheloe/ssion Allemagne 3 min Basado en Hechos Reales Liliana Chàvez Canada 6 min Our Father Kim Kielhofner Canada 4 min Wrestling with my Father Charles Fairbanks États-Unis 5 min Belleville Pascale Guillon France 6 min Fair Trade Leslie Supnet Canada 5 min Sphinx, The Rebecca Schoenecker États-Unis 8 min I Dream of Driftwood Matthew Rankin Canada 3 min My Dog Doesn’t Have a Job Karle Tebbe Allemagne 5 min Souvenir de Chine Körner Union Suisse 3 min Jacuzzi Incident Allan Brown Canada 4 min Belt Buckle and Quanset Hut Terry Mialkowsky Canada 2 min Kid Apocalypse 2 Romain Winkler France 12 min I Dream of Driftwood Matthew Rankin Canada 3 min My Dog Doesn’t Have a Job Karle Tebbe Allemagne 5 min Souvenir de Chine Körner Union Suisse 3 min Jacuzzi Incident Allan Brown Canada 4 min Belt Buckle and Quanset Hut Terry Mialkowsky Canada 2 min Kid Apocalypse 2 Romain Winkler France 12 min [-]

4 _19h00 | PGM 37 | Laika


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Undertow (Contracorriente)
Javier Fuentes-León | Pérou | 2009 | | 102 min | v.o. espagnole | s.-t.a_en

Dans le magnifique et pittoresque village de Cabo Blanco, au Pérou, le beau Miguel (envoûtant Cristian Mercado) est aux petits soins avec sa jolie femme Mariella (Tatiana Astengo), qu’il adore ... [+]

Dans le magnifique et pittoresque village de Cabo Blanco, au Pérou, le beau Miguel (envoûtant Cristian Mercado) est aux petits soins avec sa jolie femme Mariella (Tatiana Astengo), qu’il adore et qui est enceinte, de même qu’avec son amant clandestin, l’artiste anticonformiste Santiago (Manolo Cardona, le Brad Pitt colombien). Après s’être noyé accidentellement, Santiago se met à hanter Miguel, dont l’état mental met en branle la machine à rumeurs. Alors que le corps de Santiago émerge des flots, Miguel se trouve pris dans les tourbillons de l’homophobie, de la religion et de la tradition; il risque de perdre sa famille bien-aimée, le respect de la communauté et son statut, à moins qu’il accepte de condamner Santiago à un tourment éternel. Undertow explore ce qu’il en coûte de vivre dans le silence ou de vivre au grand jour, dans un monde où la mort n’est qu’un commencement… Ce premier film du réalisateur et auteur Javier Fuentes-León a récolté le Prix du public dans la catégorie Cinéma du monde à l’édition 2010 du festival de Sundance, et a récemment été choisi pour représenter le Pérou dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscars de 2011. L’excellent directeur photo Mauricio Vidal met en valeur l’imposante beauté naturelle de la côte péruvienne en alternant judicieusement les plans d’ensemble majestueux et les jolis cadrages de carte postale. Alliage de Brokeback Mountain et de Ghost, Undertow donne le coup d’envoi au scintillant programme ibéro-américain offert cette année à image+nation 23, qui recèle d’autres joyaux cinématographiques tels que From Beginning to End et The Consul of Sodom. [-]

5 _17h00 | PGM 38 | Theatre Hall Concordia


BANDE-ANNONCE

 
Professor Godoy
Gui Ashcar | Brésil | 2009 | | 14 min | v.o. portugaise | s.-t.a_en

Après 25 ans d’enseignement des mathématiques au secondaire, le professeur Godoy voit son apparente stabilité perturbée par quelqu’un qui le force à regarder ses peurs et ses désirs en face. ... [+]

Après 25 ans d’enseignement des mathématiques au secondaire, le professeur Godoy voit son apparente stabilité perturbée par quelqu’un qui le force à regarder ses peurs et ses désirs en face. [-]

5 _19h00 | PGM 39 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : From Beginning to End (Do Come�o ao Fim)



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
From Beginning to End (Do Come�o ao Fim)
Alu�zio Abranches | Br�sil/Argentine/Espagne | 2009 | | 95 min | v.o. portugaise | s-t.a_en

L�amour n�est jamais simple, mais rarement aura-t-il �t� aussi compliqu�! Dans cette magnifique histoire d�amour tabou, deux demi-fr�res voient la complicit� de leur enfance se transformer en passion adulte. M�me ... [+]

L�amour n�est jamais simple, mais rarement aura-t-il �t� aussi compliqu�! Dans cette magnifique histoire d�amour tabou, deux demi-fr�res voient la complicit� de leur enfance se transformer en passion adulte. M�me si six ans les s�parent en �ge, Francisco et Thom�s sont aussi proches que des jumeaux, ce qui n�est pas sans inqui�ter leurs parents au moment o� leur prog�niture atteint la pubert�. Quinze ans plus tard, la relation entre Francisco et Thom�s s�est intensifi�e, prenant un tournant intime et �rotique. Une trag�die vient alors donner libre cours � la grande attirance qui les unit et leur procure une consolation et un r�pit qui seront malheureusement de courte dur�e. Ils sont �prouv�s � nouveau par une longue s�paration quand Thom�s re�oit une invitation unique � r�aliser ses r�ves olympiques. Le sujet controvers� de l�inceste est abord� avec sensibilit� dans cette �uvre m�ditative et somptueuse tiss�e avec une grande finesse. R�alisateur br�silien salu� pour The Three Marias, Alu�zio Abranches ose aller plus loin que Donne-moi la main et Le clan. Une distribution �blouissante, une interpr�tation impeccable et la riche trame sonore d�Andr� Abujambra contribuent � maintenir cette histoire atypique d�amour inconditionnel � bonne distance de tout sensationnalisme, et lui conf�rent une belle authenticit�. [-]

5 _19h00 | PGM 39 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Professor Godoy




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Secret Diary of Miss Anne Lister
James Kent | Grande-Bretagne | 2010 | | 90 min | v.o.anglais

Film historique accompli, The Secret Diary of Miss Anne Lister raconte l’histoire véridique et passionnée d’Anne Lister (1791-1840), propriétaire foncière et industrielle du Yorkshire qui consigna en détail sa vie ... [+]

Film historique accompli, The Secret Diary of Miss Anne Lister raconte l’histoire véridique et passionnée d’Anne Lister (1791-1840), propriétaire foncière et industrielle du Yorkshire qui consigna en détail sa vie et ses amours saphiques dans un journal intime de quatre millions de mots. Le film, produit par la BBC, donne vie au journal d’Anne, rédigé en langage codé, et procure un aperçu intime de la vie d’une femme qui est considérée comme la première lesbienne moderne britannique. Mais attention : ce film dans lequel, à peine cinq minutes après le début, Anne (Maxine Peake) et sa bien-aimée Mariana (Anna Madeley, Affinity) s’éclipsent dans les bois pour s’adonner à des ébats clandestins torrides n’a rien d’une adaptation convenable en costume d’époque des romans de Jane Austen! À travers les amantes volages, les meilleures amies jalouses, les sinistres propriétaires miniers et les entreprises immobilières, Anne parvient à vivre sa vie envers et contre tous dans l’Angleterre de la Régence, ère tellement antérieure aux émeutes de Stonewall que l’on se croirait à l’âge de pierre. Avec ses images splendides, sa superbe distribution et son rythme trépidant, The Secret Diaries of Miss Anne Lister rend à merveille l’atmosphère fiévreuse et la passion effrénée qui caractérisent les idylles enlevantes des romans classiques britanniques, tout en dévoilant un chapitre caché de notre histoire lesbienne. [-]

5 _19h15 | PGM 40 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
BearCity
Doug Langway | États-Unis | 2010 | | 104 min | v.o. anglaise

Tyler (Joe Conti), acteur en herbe, quitte Chelsea et sa petite vie confortable pour aller explorer l’univers des hommes de la communauté Bear. Adopté par un couple haut en couleurs, ... [+]

Tyler (Joe Conti), acteur en herbe, quitte Chelsea et sa petite vie confortable pour aller explorer l’univers des hommes de la communauté Bear. Adopté par un couple haut en couleurs, le libidineux Brent (Brian Keane) et son poilu de mari Frank (Stephen Guarino), Tyler est accueilli par leur bande d’amis, dont Roger (Gerald McCulloch), inaccessible tombeur. Même s’il y a de l’électricité dans l’air, Roger hésite à admettre à son cercle d’hirsutes et musclés amis qu’il est attiré par le très glabre et maigrichon Tyler. Entre-temps, Carlos (James Martinez) et Michael (Gregory Gunter) se disputent en raison de la décision, prise par Michael, de subir une chirurgie. Alors que Brent et Frank finissent par accepter (à contrecœur) de se mettre en ménage à trois, les choses commencent à se corser… Le réalisateur primé Doug Langway livre un croisement fort amusant entre Sex and the City et West Side Story – avec beaucoup moins de vêtements griffés et beaucoup plus de fourrure. Traversant allègrement la grande division entre ceux qui ont des poils et ceux qui n’en ont pas, BearCity est une comédie romantique entraînante qui donne à voir ce qui se passe quand l’improbable devient possible. Avec en prime une apparition du beau Chris Martin de Project Runway. [-]

5 _21h30 | PGM 41 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Four-Faced Liar
Jacob Chase | États-Unis | 2010 | | 87 min | v.o.anglais

Bridget et Trip (deux amis coureurs de jupons), ainsi que Molly et Greg (un petit couple propret du Midwest) se rencontrent par hasard au café étudiant local, dans le West ... [+]

Bridget et Trip (deux amis coureurs de jupons), ainsi que Molly et Greg (un petit couple propret du Midwest) se rencontrent par hasard au café étudiant local, dans le West Village, à New York, et se lient d’amitié. Pendant que le très viril Trip et le très mignon Greg s’adonnent ensemble à des activités typiquement masculines (les sports et… des conversations sur la sodomie), Bridget, lesbienne affirmée, est loin de laisser Molly indifférente alors que les deux étudiantes effectuent ensemble un travail scolaire sur Les hauts de Hurlevent. Emily Peck (copie conforme de Scarlett Johansson) incarne avec beaucoup de profondeur Molly, une jeune hétéro un peu confuse mais bien intentionnée qui ne sait trop que faire devant l’attirance inattendue qu’elle éprouve pour sa copine. Bridget, quant à elle, a beau jouer les Casanova, mais elle a de la difficulté à contenir sa peur de s’attacher et de risquer la peine d’amour. Au fil d’une année scolaire pas comme les autres, le quatuor apprivoise avec force maladresses les défis de l’amitié, de l’amour et de l’honnêteté à travers de multiples revirements dramatiques. Nous les observons avec intérêt alors qu’ils gagnent en maturité et tentent de déterminer ce qu’ils veulent vraiment de la vie. Comédie dramatique à petit budget, pimentée d’excellents dialogues et coproduite et adaptée par Marja Lewis Ryan (Bridget) à partir de sa propre pièce, The Four-Faced Liar aborde de manière rafraîchissante les tourments de l’amour dans la grande ville. [-]

5 _21h30 | PGM 42 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Dinner At Lucy’s



BANDE-ANNONCE

 
Dinner At Lucy’s
Stephanie Markowitz | Canada | 2009 | | 7 min | v.o. anglaise

Des airs d’opéra, un repas méticuleusement préparé, de l’alcool à volonté, quelques pas de danse et une attirance secrète. On ne s’attendrait à rien de moins d’un dîner chez Lucy. ... [+]

Des airs d’opéra, un repas méticuleusement préparé, de l’alcool à volonté, quelques pas de danse et une attirance secrète. On ne s’attendrait à rien de moins d’un dîner chez Lucy. [-]

5 _21h30 | PGM 42 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : The Four-Faced Liar




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Making the Boys
Crayton Robey | États-Unis | 2010 | | 90 min | v.o.anglais

Saviez-vous que la semaine où Judy Garland est morte et où nos sœurs déclenchaient les émeutes que l’on sait au bar Stonewall, à New York, à quelques pas de là, ... [+]

Saviez-vous que la semaine où Judy Garland est morte et où nos sœurs déclenchaient les émeutes que l’on sait au bar Stonewall, à New York, à quelques pas de là, William Friedkin réalisait The Boys in the Band, le premier film ouvertement gai destiné au grand public? Ce n’est là qu’une des nombreuses perles que recèle le très divertissant Making the Boys. « Qu’est-ce que j’avais à perdre? », dit le dramaturge Mart Crowley pour expliquer comment un raté de Hollywood, gai par-dessus le marché, a pu écrire la pièce en une semaine, avoir accès à une salle off-off-Broadway et voir son œuvre devenir l’événement incontournable de l’heure, pour ensuite résister aux pressions des gros bonnets hollywoodiens en insistant pour que le film soit réalisé avec sa distribution originale composée d’inconnus. Ce documentaire passionnant sur le tournage du film est entremêlé de commentaires parfois prudents, parfois acerbes de personnages connus comme Carson Kressley, Dominic Dunne, Dan Savage, Michael Musto, Tony Kushner et un Edward Albee aujourd’hui sorti du placard. Une séquence vaut à elle seule le prix d’entrée : lors d’une fête sur une plage de Malibu, on voit Crowley en train de prendre du bon temps dans la résidence de Roddy McDowall en compagnie de Natalie Wood, Sal Mineo, Judy Garland, Rock Hudson et une douzaine d’autres vedettes gaies. Making the Boys est une brillante chronique de la naissance de la culture LGBT moderne. [-]

6 _13h00 | PGM 43 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Decoding Alan Turing
Christopher Racster | États-Unis | 2009 | | 18 min | v.o. anglaise

Dans cet hommage créatif au père de l’intelligence artificielle, Andrew Hodges, mathématicien et militant de la première heure, décrit l’héritage laissé par Alan Turing, le scientifique qui a réussi à ... [+]

Dans cet hommage créatif au père de l’intelligence artificielle, Andrew Hodges, mathématicien et militant de la première heure, décrit l’héritage laissé par Alan Turing, le scientifique qui a réussi à décrypter le code Enigma et qui était également homosexuel. Paul Harfleet, artiste et militant contre la violence, crée une commémoration singulière de l’étrange décès de Turing, qui s’est suicidé en croquant une pomme empoisonnée au cyanure. [-]

6 _13h15 | PGM 44 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : The Real Anne Lister



BANDE-ANNONCE

 
The Real Anne Lister
Matthew Hill | Grande-Bretagne | 2010 | | 60 min | v.o.anglais

« Je n’ai de sentiment qu’à l’égard de la gent féminine... le seul amour qui habite mon cœur est le sien et le sien seul. » Dans ce portrait tout ... [+]

« Je n’ai de sentiment qu’à l’égard de la gent féminine... le seul amour qui habite mon cœur est le sien et le sien seul. » Dans ce portrait tout en nuances d’une véritable rebelle de la Régence anglaise, l’humoriste Sue Perkins (imaginez une version écossaise d’Ellen DeGeneres) examine comment la classe sociale, le culte de la sensibilité et les amitiés intenses entre femmes ont permis à une industrielle et propriétaire foncière précoce et séductrice de jouir d’une bonne dose de liberté et de vivre moult plaisirs furtifs. Dans une entrevue que Perkins fait avec Helena Whitbread, qui a découvert le journal personnel de Lister et a travaillé à le décoder pendant plus de 25 ans, la chercheuse fait des révélations étonnantes et croustillantes sur la vie mouvementée d’une femme du XIXe siècle qui était résolument lesbienne. Émerge alors le portrait d’une femme complexe et fière qui s’attaque aux préjugés, qu’il s’agisse de résister au patriarcat ou d’afficher ses nombreuses conquêtes. Inimitable – à la fois appliquée et vive –, la narration de Perkins bouleverse nos attentes face à un documentaire de la BBC. De la même manière, le journal d’Anne Lister, codé au moyen d’un mélange de grec et d’algèbre, coloré et regorgeant de détails (quatre millions de mots en 23 volumes), jure dans la grisaille sociale de son époque, qui nous est ici donnée à voir à travers le regard d’une contemporaine des sœurs Brontë dont l’univers était décidément aux antipodes de celui des Hauts de Hurlevent. [-]

6 _13h15 | PGM 44 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Decoding Alan Turing




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Edie and Thea: A Very Long Engagement
Susan Muska & Gréta Ólafsdóttir | États-Unis | 2009 | | 61 min | v.o.anglais

« Nous avons dansé tellement longtemps que j’en ai troué mes bas-nylon. » Ainsi commencent 42 ans d’amour entre Edie et Thea, deux femmes qui sont demeurées partenaires et âmes ... [+]

« Nous avons dansé tellement longtemps que j’en ai troué mes bas-nylon. » Ainsi commencent 42 ans d’amour entre Edie et Thea, deux femmes qui sont demeurées partenaires et âmes sœurs passionnées dans l’adversité et le bonheur. Leur histoire, celle d’un amour total et profond qui dure toute une vie, possède le souffle et l’envergure des légendes. Comme les plus belles histoires d’amour – Tristan et Yseult, Roméo et Juliette, Gertrude et Alice –, celle d’Edie et de Thea est une histoire d’amour interdit. Peu après leur rencontre dans le West Village, à New York, au début des années 1960, elles décident de se « fiancer », alors que l’idée d’un mariage civil était inconcevable pour les couples gais et lesbiens. En effet, elles devront attendre encore 40 ans pour enfin convoler en justes noces, à Toronto. À partir d’une multitude de photographies, de l’enfance à l’âge adulte, le documentaire crée un kaléidoscopique visuel de l’histoire de la vie de ces deux femmes : le militantisme, la vie secrète de la communauté gaie avant les émeutes de Stonewall, les fêtes, les bars, les brouilles familiales. Réalisé par Susan Muska et Gréta Ólafsdóttir (le dynamique duo à l’origine du documentaire exceptionnel The Brandon Teena Story), Edie and Thea: A Very Long Engagement est une chronique charmante et émouvante d’un amour véritable. [-]

6 _13h30 | PGM 45 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Gayby
Jonathan Liseski | États-Unis | 2010 | | 12 min | v.o. anglaise

Matt (gai) et Jenn (hétéro), deux amis de collège, décident d'avoir un enfant, mais la façon la plus économique d'y arriver demeure encore d'avoir une relation sexuelle "traditionnelle". Maladresses et ... [+]

Matt (gai) et Jenn (hétéro), deux amis de collège, décident d'avoir un enfant, mais la façon la plus économique d'y arriver demeure encore d'avoir une relation sexuelle "traditionnelle". Maladresses et moments hilarants s'ensuivent. [-]

6 _15h00 | PGM 46 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Le refuge



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Le refuge
François Ozon | France | 2009 | | 88 min | v.o.français | s-t.a_en

Héroïnomane chic vêtue de léopard, Mousse (Isabelle Carré, qui exsude un anti-autoritarisme calculé) est jugée avoir causé le décès de Louis (Melvil Poupaud), héritier d’une riche famille. Invitée par la ... [+]

Héroïnomane chic vêtue de léopard, Mousse (Isabelle Carré, qui exsude un anti-autoritarisme calculé) est jugée avoir causé le décès de Louis (Melvil Poupaud), héritier d’une riche famille. Invitée par la matriarche (Claire Vernet) à interrompre sa grossesse, Mousse se réfugie chez un ami pour se préparer à la naissance imminente. Par acquit de conscience, le frère de Louis, Paul (Louis-Ronan Choisy, mannequin et vedette pop), en route vers l’Espagne, s’arrête en chemin pour rendre visite à Mousse et rencontre Serge, bricoleur séduisant. Au beau milieu du batifolage qui s’ensuit, Paul sent une fragilité intrigante derrière l’extérieur amer et brusque de Mousse, qui lui rappelle ses propres liens ambivalents avec Louis et sa famille adoptive. Alors qu’ils partagent leurs souvenirs d’un homme mystérieux, une attirance inattendue s’installe... Le refuge démontre le légendaire talent du réalisateur ouvertement gai François Ozon, qui, toujours imprévisible, parvient encore une fois à obtenir des performances d’acteurs exquises et à créer l’atmosphère cinématographique unique qui constitue sa signature. Les très talentueux Isabelle Carré et Louis-Ronan Choisy contribuent grandement à ce film, généralement acclamé comme marquant le retour d’Ozon au meilleur de sa forme. Rappelant des classiques tels que Sous le sable et Swimming Pool, Le refuge constitue une œuvre lyrique et sensible livrée par un cinéaste en pleine maturité. [-]

6 _15h00 | PGM 46 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Gayby




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Postcard to Daddy
Michael Stock | Allemagne | 2010 | | 84 min | v.o. allemande | s-t.a_en

Le co-auteur et réalisateur du film culte classique gai Prinze in Hölleland s’efforce de transcender son passé difficile pour donner un sens au présent. Derrière les films et les photos ... [+]

Le co-auteur et réalisateur du film culte classique gai Prinze in Hölleland s’efforce de transcender son passé difficile pour donner un sens au présent. Derrière les films et les photos d’une famille libérale de gauche en apparence heureuse se cache une terrible vérité : Michael Stock a été agressé sexuellement par Roland, son père plus grand que nature. Ses frères et sœurs (aujourd’hui eux-mêmes parents) révèlent les répercussions de cet abus sur la famille et les circonstances dans lesquelles Michael est devenu la proie des honteuses attentions de Roland. Les effets à long terme sur ses relations intimes sont abordés à partir d’extraits de films et d’images d’archives de ses anciens amants. À l’occasion de vacances longtemps attendues à Ko Lanta, en Thaïlande, Michael et sa mère, Margaret, aujourd’hui thérapeute, ont la possibilité de mieux se comprendre et de relater leurs expériences. Tandis que Michael exprime son désarroi, sa culpabilité et sa honte, Margaret explique en quoi consistent les déséquilibres de pouvoir entre adultes et enfants et comment les rôles peuvent s’inverser, permettant à l’agresseur de placer la victime dans le rôle de l’agresseur. Postcard to Daddy est un documentaire rarissime qui nous sensibilise à la fois à la problématique de l’inceste et de l’abus sexuel tout en offrant un espoir de renouveau. Intelligemment introspectif sans jamais tomber dans l’apitoiement, ce documentaire honnête et courageux qui résume 25 années d’un cheminement ardu a obtenu en 2010 le prestigieux prix Siegessäule, à la Berlinale. [-]

6 _15h15 | PGM 47 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Sleeping Beauty of East Finchley
Séamus Rea | Grande-Bretagne | 2010 | | 50 min | v.o.anglais

Coincée entre les soins qu’elle procure à sa mère et les chiffres qu’elle compile au travail, la pieuse Joan coule de mornes journées, illuminées seulement par les visites régulières de ... [+]

Coincée entre les soins qu’elle procure à sa mère et les chiffres qu’elle compile au travail, la pieuse Joan coule de mornes journées, illuminées seulement par les visites régulières de Pat, infirmière à domicile attentionnée. Au cours d’une conversation de cuisine, Pat découvre que Joan nourrit une passion pour le chant et l’invite à se joindre à une chorale de femmes appelée « Friends of Dusty ». Lorsque Joan, fervente catholique, découvre peu à peu de quel genre de chorale féminine il s’agit, elle court se réfugier dans le confort du chœur mal fagoté et vieux-jeu de son église locale. Cependant, comme elle n’obtient dans ce groupe aucune appréciation pour son registre vocal et ses talents, elle décide de donner une deuxième chance à « Friends of Dusty »... Les performances des actrices et les numéros de chorale sont tout simplement époustouflants dans cette joyeuse version entièrement féminine de Glee. L’amour peut survenir à tout âge, nous dit ce charmant drame à l’anglaise, et le réalisateur de courts métrages gai Seamus Rea signe ici un adorable Little Voice à saveur lesbienne. [-]

6 _15h15 | PGM 48 | BAnQ


SITE OFFICIEL

 
The Heretics
Joan Braderman | États-Unis | 2010 | | 91 min | v.o.anglais

En 1977, à Manhattan, New York, un collectif de femmes artistes se forme, radicalisé par le sexisme étouffant des années 1960 et 1970 et motivé par les récents succès du ... [+]

En 1977, à Manhattan, New York, un collectif de femmes artistes se forme, radicalisé par le sexisme étouffant des années 1960 et 1970 et motivé par les récents succès du mouvement des droits civiques, des manifestations contre la guerre au Vietnam et du mouvement naissant pour les droits des homosexuels. Cofondatrice du magazine radical HERESIES: A Feminist Publication on Art and Politics, Joan Braderman fait appel à ses anciennes collègues révolutionnaires et collaboratrices pour jeter un regard en arrière sur cette expérience grisante qui a lancé la carrière de féministes de renom comme Barbara Ehrenreich, Adrienne Rich et Alice Walker. Documentariste et vidéaste primée, Braderman a concocté dans The Heretics un mélange éclectique et ingénieux d’extraits d’archives et d’images numériques animées qui reflète à merveille l’esthétique du magazine et l’ambiance de l’époque. Au moyen d’entrevues approfondies avec des sommités artistiques féministes – lesbiennes ou hétéro –, dont la conservatrice Lucy Lippard, l’architecte Susana Torre, les artistes Emma Amos, Su Friedrich (Damned if You Don’t), Harmony Hammond et Cecilia Vicuña, elle examine l’impact du magazine sur la deuxième vague du féminisme. À une époque où apparaissent, avec la troisième vague, différentes sous-cultures micro-féministes autonomes, The Heretics est une stimulante célébration des plaisirs et du pouvoir de la solidarité féminine. Il s’inscrit dans la magnifique série de documentaires présentée cette année au Festival, qui relate le riche vécu des lesbiennes avec, notamment, The Real Anne Lister et Amourous, Antiquated, Audacious. [-]

6 _16h30 | PGM 49 | BAnQ


  CHOISIR D'AIMER

BANDE-ANNONCE

 
D’une rive à l’autre
Maxime Desmons | Canada | 2010 | | 18 min | v.o. française & anglaise

Dans ce superbe drame musical, la passion du Nouveau Monde et la tradition du Vieux Monde s’affrontent lorsque Marielle, immigrante africaine, tombe amoureuse d’une collègue de travail. Ce faisant, elle ... [+]

Dans ce superbe drame musical, la passion du Nouveau Monde et la tradition du Vieux Monde s’affrontent lorsque Marielle, immigrante africaine, tombe amoureuse d’une collègue de travail. Ce faisant, elle provoque la colère de son frère et compromet le projet de mariage arrangé avec un ami de la famille. [-]

6 _17h00 | PGM 50 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Bonjour parents (Marzaba Ilkoun), Cecilia, The Choice of Love, To the Marriage of True Minds



BANDE-ANNONCE

 
The Choice of Love
Eirik Andreas Sandaker | Norvège | 2010 | | 35 min | v.o. anglaise

Dans ce documentaire captivant, le réalisateur aborde la question de l’Islam et de l’homosexualité. Au fil de plusieurs rencontres avec le premier musulman ouvertement gai en Norvège, le leader de ... [+]

Dans ce documentaire captivant, le réalisateur aborde la question de l’Islam et de l’homosexualité. Au fil de plusieurs rencontres avec le premier musulman ouvertement gai en Norvège, le leader de l’Union islamique, à Oslo, et un musulman gai qui a préféré garder l’anonymat, Eirik Andreas Sandaker tente de comprendre comment il est possible de vivre en étant privé de la liberté d’aimer les personnes de son choix. [-]

6 _17h00 | PGM 50 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Bonjour parents (Marzaba Ilkoun), Cecilia, D’une rive à l’autre, To the Marriage of True Minds



 
Bonjour parents (Marzaba Ilkoun)
Manuel Marmier | France | 2010 | | 18 min | v.o. arabe | s-t.a_en

À travers une succession d’échanges intenses mais respectueux et empreints de tendresse, Rayan, originaire du Liban, remet en question les perceptions stéréotypées que sa mère entretient à propos de l’Amérique, ... [+]

À travers une succession d’échanges intenses mais respectueux et empreints de tendresse, Rayan, originaire du Liban, remet en question les perceptions stéréotypées que sa mère entretient à propos de l’Amérique, de la vie qu’il mène dans ce pays et, par-dessus tout, de lui. [-]

6 _17h00 | PGM 50 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Cecilia, The Choice of Love, D’une rive à l’autre, To the Marriage of True Minds



BANDE-ANNONCE

 
Cecilia
Emily Ray Reese | États-Unis | 2009 | | 12 min | v.o. anglaise & espagnole

La réconfortante et troublante présence de la voisine butch, toujours prête à rendre service, incite Cecilia, récemment arrivée au pays, à remettre en question quelques-unes des certitudes héritées de sa ... [+]

La réconfortante et troublante présence de la voisine butch, toujours prête à rendre service, incite Cecilia, récemment arrivée au pays, à remettre en question quelques-unes des certitudes héritées de sa culture. [-]

6 _17h00 | PGM 50 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Bonjour parents (Marzaba Ilkoun), The Choice of Love, D’une rive à l’autre, To the Marriage of True Minds



SITE OFFICIEL

 
To the Marriage of True Minds
Andrew Steggall | Grande-Bretagne | 2010 | | 12 min | v.o. anglaise

Séparés à leur arrivée au Royaume-Uni, deux jeunes Iraquiens ne pourront se retrouver que s’ils arrivent à se souvenir d’un sonnet de Shakespeare… et d’un navire de papier. ... [+]

Séparés à leur arrivée au Royaume-Uni, deux jeunes Iraquiens ne pourront se retrouver que s’ils arrivent à se souvenir d’un sonnet de Shakespeare… et d’un navire de papier. [-]

6 _17h00 | PGM 50 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Bonjour parents (Marzaba Ilkoun), Cecilia, The Choice of Love, D’une rive à l’autre




  CONFORT À LA SCANDINAVE

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Samaritan
Magnus Mork | Norvège | 2010 | | 28 min | v.o norvégienne

La frontière entre aider quelqu’un et profiter de lui, utiliser et être utilisé est parfois bien mince, et c’est cette zone grise qu’explore The Samaritan. Knut est un homme solitaire ... [+]

La frontière entre aider quelqu’un et profiter de lui, utiliser et être utilisé est parfois bien mince, et c’est cette zone grise qu’explore The Samaritan. Knut est un homme solitaire d’âge mûr qui cherche désespérément à sortir de son isolement et à se faire des amis. Mizra est un immigrant illégal qui a désespérément besoin d’aide… Dynamique inégale ou amitié en devenir? [-]

6 _17h15 | PGM 51 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Awakening, Birthday, Oh My God!



 
Oh My God!
Anne Sewitsky | Norvège | 2008 | | 9 min | v.o. norvégienne | s.-t.a_en

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. ... [+]

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. [-]

6 _17h15 | PGM 51 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Awakening, Birthday, The Samaritan



SITE OFFICIEL

 
Birthday
Jennifer Malmqvist | Suède | 2010 | | 18 min | v.o. suédoise | s-t.a_en

Dans ce somptueux court métrage en provenance de Suède, Sara prépare une surprise pour l’anniversaire de sa femme Katarina. Mais en cette journée du début de l’été, Katarina a une ... [+]

Dans ce somptueux court métrage en provenance de Suède, Sara prépare une surprise pour l’anniversaire de sa femme Katarina. Mais en cette journée du début de l’été, Katarina a une révélation importante à lui faire. [-]

6 _17h15 | PGM 51 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Awakening, Oh My God!, The Samaritan



 
Awakening
Christian Tafdrup | Danemark | 2010 | | 36 min | v.o. danoise | s-t.a_en

Carsten, 16 ans, vient tout juste de commencer à sortir avec Melissa. Elle le présente à ses parents, des gens aimables et attachants, qui l’accueillent avec gentillesse dans leur foyer ... [+]

Carsten, 16 ans, vient tout juste de commencer à sortir avec Melissa. Elle le présente à ses parents, des gens aimables et attachants, qui l’accueillent avec gentillesse dans leur foyer et dans leur vie. Lors d’un week-end au chalet d’été familial, Carsten et le père de Melissa se rendent compte qu’ils ont beaucoup plus de choses en commun que ce qu’ils croyaient au départ. [-]

6 _17h15 | PGM 51 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Birthday, Oh My God!, The Samaritan




SITE OFFICIEL

 
Le Tigre on Tour
Kerthy Fix | États-Unis | 2010 | | 67 min | v.o.anglais

Cinq ans après une dernière tournée mondiale sur quatre continents et dans dix pays, ce documentaire-concert saisit le groupe Le Tigre en train de faire du rock tout en préservant ... [+]

Cinq ans après une dernière tournée mondiale sur quatre continents et dans dix pays, ce documentaire-concert saisit le groupe Le Tigre en train de faire du rock tout en préservant son tranchant politique. Et la plupart du temps, ça marche. Vous vous surprendrez à répondre viscéralement au cri de ralliement de la chanson « F.Y.R. », un succès de concert : « Féministes, ce message est pour vous. Présentez-vous à la réception. » Vous assisterez également à l'entrée d'un groupe marginal dans le réseau mondial bien établi du rock et aux manigances auxquelles il doit se livrer, souvent dans le plaisir et avec une rare conscience de soi. Vous pourrez également apprécier le sens de l'humour acide de Kathleen Hannah, le succès de J.D. Samson auprès des dames et le spectacle d'une Joanna Fateman pince-sans-rire en train de se moquer gentiment des gars - des rockers au visage fardé - du groupe Slipknot. Lorsque Hannah, ex-chanteuse de Bikini Kill et membre de la première heure du mouvement riot grrrl, raconte à un DJ de la radio comment elle a inspiré à Kurt Cobain la chanson « Smells like Teen Spirit », on a droit à un aperçu de son monde intérieur. Le film est surtout une promenade saugrenue dans la vie intime du trio, ainsi qu'une une sorte de trame sonore du mouvement féministe des années 1990 qui ranime des passions et des étincelles politiques. [-]

6 _19h15 | PGM 52 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Jump in the River




 
Sebastian
Kevin McGuiness | Canada | 2010 | | 6 min | v.o. anglaise

Un beau court métrage qui trace l’évolution symbolique de l’icône chrétienne saint Sébastien, en examinant la relation entre Sébastien, danseur exotique, et le plus fervent de ses admirateurs, le riche ... [+]

Un beau court métrage qui trace l’évolution symbolique de l’icône chrétienne saint Sébastien, en examinant la relation entre Sébastien, danseur exotique, et le plus fervent de ses admirateurs, le riche et dominateur Dioclétien. [-]

6 _19h30 | PGM 53 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Consul of Sodom (El cónsul de Sodoma)



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Consul of Sodom (El cónsul de Sodoma)
Sigfrid Monleón | Espagne | 2009 | | 110 min | v.o.espagnole | s-t.a_en

L’École de poésie de Barcelone naît pendant la dictature militaire de Franco. Un de ses membres fondateurs, l’érudit et sensualiste Jaime Gil de Biedma (magnifiquement interprété par Jordi Mollà), transforme ... [+]

L’École de poésie de Barcelone naît pendant la dictature militaire de Franco. Un de ses membres fondateurs, l’érudit et sensualiste Jaime Gil de Biedma (magnifiquement interprété par Jordi Mollà), transforme en poésie les contradictions qui l’habitent, déchiré entre ses désirs intimes et ses obligations publiques. Fils d’une famille capitaliste exploitant une multinationale de tabac, Biedma soutient ardemment les causes communiste et socialiste. Constamment sur la corde raide entre décadence et diligence, il fait la salutaire rencontre d’Isabel « Bel » Moreno de Mora (Bimba Bosé), qui devient sa muse et sa complice. Hélas, la trahison et la perte traquent Biedma, depuis les bars enfumés des quartiers pauvres de Manille jusqu’aux salles de réunion de Barcelone... Lauréat d’un prix Goya, ce film de Sigfrid Monleón a choqué en traçant un portrait explicitement érotique d’un poète catalan vénéré, aussi à l’aise avec les quatrains qu’avec les ménages à quatre. Les images somptueuses de José David Montero sont magnifiées par la trame sonore tout aussi exquise de Joan Valent, collaborateur de longue date, qui nous entraîne sur trois continents et quatre décennies avec « Les feuilles mortes » de Juliette Gréco et « Always on My Mind » des Pet Shop Boys. Réalisé durant une année féconde en films historiques gais, The Consul of Sodom a l’étoffe d’un classique de la trempe de Wilde et de Before Night Falls. [-]

6 _19h30 | PGM 53 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Sebastian




 
Immature
Siobhan Devine | Canada | 2010 | | 5 min | v.o. anglaise

Au lendemain de leur déménagement dans un nouvel appartement, Paula et Sue traversent une période difficile dans leur relation. Toujours prête à réparer les choses, Sue décide que la seule ... [+]

Au lendemain de leur déménagement dans un nouvel appartement, Paula et Sue traversent une période difficile dans leur relation. Toujours prête à réparer les choses, Sue décide que la seule façon de rendre Paula heureuse est de lui proposer le mariage, mais Paula trouve sa propre (et bien meilleure) solution. [-]

6 _19h30 | PGM 54 | BAnQ
Également dans ce programme : Elena Undone



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Elena Undone
Nicole Conn | États-Unis | 2010 | | 111min | v.o.anglais

Elena Undone commence par une question : croyez-vous à l’âme sœur? Élégante mais insatisfaite, Elena (Necar Zadegan, vue dans 24 à la télé) est l’épouse dévouée d’un pasteur et la ... [+]

Elena Undone commence par une question : croyez-vous à l’âme sœur? Élégante mais insatisfaite, Elena (Necar Zadegan, vue dans 24 à la télé) est l’épouse dévouée d’un pasteur et la mère d’un ado, et elle appartient à une famille indienne traditionnelle. L’auteure lesbienne Peyton (Traci Dinwiddie, Supernatural) fait tout pour surmonter son chagrin après la mort de sa mère et sa rupture avec sa petite amie de longue date. Lorsque les deux femmes se rencontrent, le courant passe immédiatement. Bientôt, Elena éprouve des sentiments intenses et inattendus envers Peyton, mais celle-ci hésite à s’engager avec une femme mariée, jusqu’à un certain après-midi chaud où la passion l’emporte… Les conséquences de ce nouvel amour arrivent vite. Elena fait face à son époux homophobe, à son fils soudainement rebelle et à l’hésitation de Peyton; les deux femmes doivent décider si leur relation naissante mérite autant de remue-ménage. Ce film poignant aborde la religion, l’amour et l’engagement tout en arrivant à dégager une tension sexuelle plus que palpable. L’histoire s’appuie sur la vie de la réalisatrice Nicole Conn (Claire of the Moon), qui donne ainsi au moins une réponse à la question qui amorce le film. [-]

6 _19h30 | PGM 54 | BAnQ
Également dans ce programme : Immature




  VOIX DE L'AVENIR

 
Jump in the River
Karina Mariano | Canada | 2010 | | 11 min | v.o. française & anglaise

Collage filmique. Des gens, des pensées et de mauvais souvenirs d’enfance. Un bon gars que j’ai quitté et une fille vêtue de léopard dont j’étais amoureuse. J’aurais tout simplement dû ... [+]

Collage filmique. Des gens, des pensées et de mauvais souvenirs d’enfance. Un bon gars que j’ai quitté et une fille vêtue de léopard dont j’étais amoureuse. J’aurais tout simplement dû déménager à Mexico et lui envoyer des lettres d’insultes, mais j’ai plutôt fait un film sur le sujet… ;-) [-]

6 _19h30 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!




 
Too Much Pussy! Feminist Sluts in the QueerXShow
Emilie Jouvet | France/Allemagne | 2010 | | 98 min | v.o. français

TOO MUCH PUSSY! Feminist Sluts in the QueerXShow est un road-movie jouissif et truculent sur la post-pornographie et le mouvement féministe pro-sexe. C’est un documentaire explicite sur les folles aventures ... [+]

TOO MUCH PUSSY! Feminist Sluts in the QueerXShow est un road-movie jouissif et truculent sur la post-pornographie et le mouvement féministe pro-sexe. C’est un documentaire explicite sur les folles aventures de sept jeunes artistes performeuses, réunies le temps d’une tournée épique, qui ont traversé l’Europe en fourgonnette pendant l’été 2009, foulé les scènes cosmopolites des boîtes de nuit branchées parisiennes, en passant par les squats queers underground berlinois et les théâtres prestigieux de Stockholm, Copenhague... Jeunes femmes militantes, artistes, écrivaines, musiciennes, travailleuses du sexe, stars de la porno, hétérosexuelles, lesbiennes, bisexuelles, queers, pin-up vintages, punkettes, ados, androgynes, femmes fatales, girls next door... Elles viennent d’Europe et d’Amérique. Leurs (dés)orientations sexuelles et expressions de genre sont diverses et multiples. Nées de la révolution féministe pro-sexe amorcée dans les années 1980 par Annie Sprinkle, Candida Royalle et Carol Queen, ces jeunes femmes assument leur goût pour la sexualité, jouent librement avec les genres et réinventent sur scène de nouvelles représentations du désir et de la jouissance. Le film documente leur tournée, les expériences marquantes vécues par les sept filles, les croisements dans leur spectacle et dans leur vie entre la pornographie et l’art, la performance et la réalité, le privé et le politique. La caméra de Jouvet a tout filmé, des liens intimes qui se sont créés entre les filles aux inévitables tensions dues à l’épuisement de la route, des rencontres amicales et sexuelles avec les habitant-e-s des villes traversées aux réflexions politiques et artistiques des performeuses. Emilie Jouvet, Wendy Delorme, Judy Minx, Madison Young, Sadie Lune, Mad Kate et DJ Metzgerei vous offrent une parenthèse de liberté, un manifeste féministe sex-positif. [-]

6 _21h00 | PGM 55 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Fish Child (El Niño Pez)
Lucía Puenzo | Argentine | 2008 | | 93 min | v.o.espagnole | s-t.a_en

Entre les menaces de mort visant son père, un juge controversé, et le retour de désintox de son frère, personne ne remarque que la tranquille et rêveuse Lala (Inés Efron) ... [+]

Entre les menaces de mort visant son père, un juge controversé, et le retour de désintox de son frère, personne ne remarque que la tranquille et rêveuse Lala (Inés Efron) est fascinée par la pétillante Aílin (Mariela Vitale), fidèle domestique chez les Guarani. Avec l’aide d’El Vasco, l’acolyte d’Aílin, revendeur d’œuvres d’art et entraîneur de chiens, elles entreprennent de voler des objets de valeur dans la résidence de luxe de Lala pour concrétiser leur rêve de vivre ensemble au Lago Ypoá, au Paraguay. Un meurtre déconcertant et des secrets sordides concourent toutefois à incriminer injustement Aílin. Lala se lancera alors dans un sauvetage osé. Avec El Niño Pez, Lucía Puenzo continue à réfracter les lois patriarcales archaïques et la discrimination flagrante par le prisme de l’orientation sexuelle. Fille de Luis Puenzo (La historia oficial), réalisateur argentin couronné d’un Oscar, elle signe ici une adaptation fluide de son propre roman, souvent comparée à Thelma et Louise, mais qui renvoie plus justement à Bound et Plata Quemada avec un clin d’œil à Amores Perros. Cette suite sexy et survoltée à son brillant début avec XXY (i+n 2008) prouve que Puenzo entend clairement poursuivre la tradition familiale consistant à critiquer avec aplomb la politique et la société argentines. [-]

6 _21h40 | PGM 57 | BAnQ
Également dans ce programme : Salam & Love



 
Salam & Love
Julien Rotterman | France | 0000 | | 3 min |

... [+]

[-]

6 _21h40 | PGM 57 | BAnQ
Également dans ce programme : The Fish Child (El Niño Pez)




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Loose Cannons (Mine Vaganti)
Ferzan Ozpetek | Italie | 2010 | | 110 min | v.o. italienne | s-t.a_en

Alors qu’il s’efforce de se libérer de son hétérosexualité, le beau et rebelle Tommaso (Riccardo Scamacio), cohériter de l’entreprise familiale de fabrication de pâtes, est stupéfait lorsque son frère Antonio ... [+]

Alors qu’il s’efforce de se libérer de son hétérosexualité, le beau et rebelle Tommaso (Riccardo Scamacio), cohériter de l’entreprise familiale de fabrication de pâtes, est stupéfait lorsque son frère Antonio (Alessandro Preziosi) le prend de vitesse en faisant une révélation qui sème la consternation. Le patriarche de la famille, Vincenzo (Ennio Fantastichni, Purple Sea), est aussitôt terrassé par une crise cardiaque. Alors que Tommaso est forcé de continuer de jouer le rôle du fils hétéro parfait, son amant Marco (Carmine Recano), qui vit à Rome, vient lui rendre visite avec ses meilleurs amis malgré l’opposition de Vincenzo, qui conseille aux habitants du coin d’enfermer leurs filles. Ferzan Ozpetek nous convie aux théâtres naturels de la vie – repas autour d’une grande table, funérailles et hôpitaux – pour nous rappeler l’importance de vivre sa vérité avant qu’il ne soit trop tard. Alliant la poésie au prosaïque, le scénario truffé de rebondissements s’inscrit dans la grande tradition de la commedia all’italiana. La musique magistrale de Pasquale Catalano est agrémentée d’une éclectique sélection de grands succès, et Ozpetek nous livre une belle méditation douce-amère sur les pâtes et autres passions dévorantes. [-]

6 _21h45 | PGM 56 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
The Adonis Factor
Christopher Hines | États-Unis | 2010 | | 68 min | v.o. anglais | s.-t.a_en

Du placard directement au gym! Christopher Hines, réalisateur du coup de cœur de l’an passé, The Butch Factor, met à nu le rôle de l’image corporelle dans la définition du ... [+]

Du placard directement au gym! Christopher Hines, réalisateur du coup de cœur de l’an passé, The Butch Factor, met à nu le rôle de l’image corporelle dans la définition du statut social et de la réussite, montrant jusqu’où sont prêts à aller les gais pour surmonter leurs contraintes génétiques et physiologiques. Au fur et à mesure que se succèdent séances de photo crue, plateaux de tournage porno et ateliers de yoga à poil, des accents amers transpirent d’aveux trop enjoués livrés par des poilus, des baraqués, des maigrelets ou des queens. Même si Hines mène consciencieusement des entrevues avec des personnes au physique plus éloigné des canons de la beauté, les questions graves se noient dans l’ivresse des partys-piscines qui pullulent dans la région de San Francisco et les réponses, même réfléchies, ont peine à s’imposer au milieu de toutes ces musculatures d’enfer. Tout message positif secondaire semble érodé par la présence de corps pompés, bronzés et dénudés, et par l’absence d’experts désintéressés sur la question de l’image corporelle. Dans ce film qu’on pourrait sous-titrer « La guerre des clones », la beauté est une affaire de surface que Hines n’hésite pas à gratter pour exposer l’exhibitionnisme. [-]

7 _13h00 | PGM 58 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Thorben the Body



 
Thorben the Body
Hergen Stolle | Allemagne | 2009 | | 6 min | sans dialogue

Durant six merveilleuses et sensuelles minutes, une caméra scrute le corps masculin. ... [+]

Durant six merveilleuses et sensuelles minutes, une caméra scrute le corps masculin. [-]

7 _13h00 | PGM 58 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : The Adonis Factor




  POINT D'ENTRÉE - LES RÉFUGIÉS LGBT À MONTRÉAL

 
Point d'entrée - Les réfugiés LGBT à Montréal / Entry Point: Queer Refugies in Montreal
| Canada | 2010 | | |

AGiR, Arc-en-ciel d’Afrique et ‘Mapping Memories’ sont fiers de vous présenter: Point d’entrée - Les réfugiés LGBT à Montréal. Ce projet médiatique social a introduit ces nouveaux cinéastes venant d’Afrique, des ... [+]

AGiR, Arc-en-ciel d’Afrique et ‘Mapping Memories’ sont fiers de vous présenter: Point d’entrée - Les réfugiés LGBT à Montréal. Ce projet médiatique social a introduit ces nouveaux cinéastes venant d’Afrique, des Caraïbes et d’Amérique du Sud et Centrale aux habilités médiatiques afin de partager leurs récits personnels. Offrant une perspective unique sur les expériences des réfugiés au Québec et Canada, ces 13 documentaires illustrent la complexité d’être obligé de tout laisser derrière et démontrent les expériences émouvantes des réfugiés lesbiennes, gais, bisexuels et trans (LGBT) vivant à Montréal. [-]

7 _13h15 | PGM 59 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Leo's Room (El cuarto de Leo)
Enrique Buchichio | Uruguay/Argentine | 2009 | | 95 min | v.o.espagnole | s-t.a_en

Une lueur d'ordinateur étrangement familière illumine la deuxième vie de Leo (Martín Rodríguez). D'un naturel doux, cet étudiant célibataire se démène pour terminer sa thèse, tout en soutenant pratiquement Felipe ... [+]

Une lueur d'ordinateur étrangement familière illumine la deuxième vie de Leo (Martín Rodríguez). D'un naturel doux, cet étudiant célibataire se démène pour terminer sa thèse, tout en soutenant pratiquement Felipe (Rafael Soliwoda), son propriétaire fumeur de mari, parfois confus mais pas tout le temps. Alors qu'il entame une thérapie, il tombe par hasard sur son béguin de l'école primaire, Caro (Cecilia Cósero), ce qui ranime une vieille amitié entre ces deux solitaires rongés par la culpabilité. Quelques succès et quelques échecs plus tard, il attrape au filet le beau et mystérieux Seba (Gerardo Begérez), un jeune homme qui est totalement à l'aise avec lui-même. Leo se voit obligé d'abandonner sa réclusion et d'envisager la vie à l'extérieur de sa chambre… Cette élégante première réalisation d'Enrique Buchichio révèle subtilement les remous intérieurs de ses protagonistes. Renversement de la difficile sortie de placard, Leo's Room illustre l'importance de s'accepter soi-même, dans un monde où l'on vous a déjà accepté. Ce film, qui pourrait représenter l'Uruguay aux Oscars 2010, est appuyé par une trame sonore post-emo réunissant des chansons de la vedette argentine Kevin Johansen et des sensations du label parisien Sober & Gentle. [-]

7 _15h00 | PGM 60 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Hello my Name is Lesbian
Iben Haahr Andersen & Minna Grooss | Danemark | 2010 | | 52 min | v.o. danoise | s-t.a_en

À quoi ressemble la culture lesbienne au Danemark, un des pays les plus sexuellement libérés au monde? Gouines, queers, lesbiennes, transgenres : toutes ces femmes, qu’elles soient encore adolescentes ou octogénaires, ... [+]

À quoi ressemble la culture lesbienne au Danemark, un des pays les plus sexuellement libérés au monde? Gouines, queers, lesbiennes, transgenres : toutes ces femmes, qu’elles soient encore adolescentes ou octogénaires, parlent de leur famille, de sexe, du travail, de la vie nocturne, de la solitude, de la maternité et de l’art. Avec en arrière-plan des images d’archives remontant jusqu’au Danemark des années 1950, ce documentaire nous offre un aperçu de la diversité fascinante des histoires de ces femmes. Une femme anonyme de 84 ans confesse : « Nous volions les femmes des autres, car nous étions si peu nombreuses, et même après une rupture, nous n’avions que si peu d’endroits où aller. La solitude n’était jamais bien loin. » Et il y a Ena, âgée de 19 ans, également connue sous le nom de MC Fagget Fairy, qui lutte farouchement contre les préjugés familiaux et se bat pour son droit d’être elle-même. Entre les deux, nous assistons à des mariages dans des petits villages, des concours de danse de salon et des festivals gais. Avec ses séquences d’animation provocantes qui ponctuent les interviews et les documents d’archives, le tout rythmé par une superbe bande sonore, Hello my Name is Lesbian est un tour de force spirituel, ironique et rafraîchissant qui retrace l’histoire de l’amour lesbien au Danemark. [-]

7 _15h15 | PGM 61 | J.A. de Seve


 
L.U.G.S.
Sarah Rotella | Canada | 2010 | | 15 min | v.o. anglaise

Amour, sexualité et amitié sont les ingrédients de base de cette histoire relatant les tribulations d’un groupe de lesbiennes dans la vingtaine qui fréquentent l’université d’une grande ville. ... [+]

Amour, sexualité et amitié sont les ingrédients de base de cette histoire relatant les tribulations d’un groupe de lesbiennes dans la vingtaine qui fréquentent l’université d’une grande ville. [-]

7 _15h30 | PGM 62 | BAnQ
Également dans ce programme : Bloomington



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Bloomington
Fernanda Cardosa | États-Unis | 2010 | | 83 min | v.o. anglaise

Avec ses fringues de designer et ses talons hauts, la séduisante Catherine Stark (Allison McAtee), une prof spécialisée en psychologie de l’anormalité, déambule dans les corridors de son département, devancée ... [+]

Avec ses fringues de designer et ses talons hauts, la séduisante Catherine Stark (Allison McAtee), une prof spécialisée en psychologie de l’anormalité, déambule dans les corridors de son département, devancée par sa réputation de bourreau des cœurs de ses étudiantes. Petite et adorable, Jackie Kirk (une Sarah Stouffer sage et sexy) est la jeune vedette californienne d’une émission de science-fiction intitulée Neptune 26. Lorsque leurs chemins se croisent, ça décolle! La vie de Jackie sur le campus est un terrain miné et son existence familiale est dominée par une mère extrêmement autoritaire. De plus, elle nourrit en secret un profond chagrin. Au fur et à mesure que l’intensité érotique entre elle et madame Stark s’épanouit en véritable relation, leur complicité affective et intellectuelle se confirme. Toutefois, lorsque Jackie passe une audition pour un film basé sur son émission à succès, la possibilité d’une révélation publique menace de tout faire basculer. La dynamique de Jeunes filles en uniforme est déviée dans cette relecture, menée habilement par la Brésilienne Fernanda Cardosa, d’un ultime tabou : les relations entre étudiant et professeur. Mise à jour de Loving Annabelle avec une tournure coquine, Bloomington peut sentir parfois la formule, mais son approche plutôt traditionnelle offre tout de même une réflexion fort pertinente (et jolie) sur les dangers et le pouvoir de la célébrité. [-]

7 _15h30 | PGM 62 | BAnQ
Également dans ce programme : L.U.G.S.




  HISTOIRES DE GARS

SITE OFFICIEL

 
My Name is Love
David Färdmar | Suède | 2009 | | 20 min | v.o. suédoise | s.-t.a_en

Deux gars. Une rencontre. Un même secret. Love et Sebastian se croisent par hasard, un soir d’été. Lorsque leur flirt innocent se transforme en liaison dangereuse, ils doivent tous deux ... [+]

Deux gars. Une rencontre. Un même secret. Love et Sebastian se croisent par hasard, un soir d’été. Lorsque leur flirt innocent se transforme en liaison dangereuse, ils doivent tous deux affronter de graves conséquences. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Chris, Deep Red, Duel, He She We, I’d Rather be Watching Porn



 
I’d Rather be Watching Porn
Jared Mitchell | Canada | 2010 | | 3 min | v.o. anglaise

Un narrateur nous dit des évidences dans cette critique hilarante de la télévision. ... [+]

Un narrateur nous dit des évidences dans cette critique hilarante de la télévision. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Chris, Deep Red, Duel, He She We, My Name is Love



SITE OFFICIEL

 
He She We
Branden Blinn | États-Unis | 2010 | | 7 min | v.o. anglaise & française

Un plan d’évasion échoue lorsque l’amant en fuite est pris en flagrant délit. ... [+]

Un plan d’évasion échoue lorsque l’amant en fuite est pris en flagrant délit. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Chris, Deep Red, Duel, I’d Rather be Watching Porn, My Name is Love



 
Duel
Edgar D’Alberto Rezende | Suisse | 2010 | | 27 min | v.o. anglaise

Après le suicide de son amant, un homme rongé par la culpabilité se retrouve seul face à son impuissance. ... [+]

Après le suicide de son amant, un homme rongé par la culpabilité se retrouve seul face à son impuissance. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Chris, Deep Red, He She We, I’d Rather be Watching Porn, My Name is Love



BANDE-ANNONCE

 
Deep Red
Eddie Tapero | Israël | 2009 | | 19 min | v.o. hébreuse | s.-t.a_en

Gur et Yuval ne reculent devant rien pour gagner l’argent dont ils ont besoin pour déménager à Berlin, où ils souhaitent repartir à zéro. Alors qu’ils ont presque atteint leur ... [+]

Gur et Yuval ne reculent devant rien pour gagner l’argent dont ils ont besoin pour déménager à Berlin, où ils souhaitent repartir à zéro. Alors qu’ils ont presque atteint leur objectif financier, la tension est à son comble et une découverte inattendue pousse Gur à entretenir des doutes sur leur projet et leur relation. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Chris, Duel, He She We, I’d Rather be Watching Porn, My Name is Love



 
Chris
Don Bapst | Canada | 2009 | | 4 min | v.o. anglaise & française | s-t.a_en

Vous souvenez-vous de votre première fois? Dans ce court essai sur le désir, le réalisateur raconte sa première aventure avec un gars transsexuel. ... [+]

Vous souvenez-vous de votre première fois? Dans ce court essai sur le désir, le réalisateur raconte sa première aventure avec un gars transsexuel. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Bedfellows, Deep Red, Duel, He She We, I’d Rather be Watching Porn, My Name is Love



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Bedfellows
Pierre Stefanos | États-Unis | 2010 | | 16 min | v.o. anglaise & française

Comment savoir si une aventure avec un inconnu ira plus loin qu’une simple baise d’un soir? En mode conte de fées, ce joli court métrage nous transporte dans une histoire ... [+]

Comment savoir si une aventure avec un inconnu ira plus loin qu’une simple baise d’un soir? En mode conte de fées, ce joli court métrage nous transporte dans une histoire d’amour hypothétique s’échelonnant sur trente ans. [-]

7 _17h00 | PGM 63 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Chris, Deep Red, Duel, He She We, I’d Rather be Watching Porn, My Name is Love




 
Jump in the River
Karina Mariano | Canada | 2010 | | 11 min | v.o. française & anglaise

Collage filmique. Des gens, des pensées et de mauvais souvenirs d’enfance. Un bon gars que j’ai quitté et une fille vêtue de léopard dont j’étais amoureuse. J’aurais tout simplement dû ... [+]

Collage filmique. Des gens, des pensées et de mauvais souvenirs d’enfance. Un bon gars que j’ai quitté et une fille vêtue de léopard dont j’étais amoureuse. J’aurais tout simplement dû déménager à Mexico et lui envoyer des lettres d’insultes, mais j’ai plutôt fait un film sur le sujet… ;-) [-]

7 _17h15 | PGM 52 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Le Tigre on Tour




  VOIX DE L'AVENIR

SITE OFFICIEL

 
Small-Time Revolutionary
Miikka Leskinen | Grande-Bretagne | 2010 | | 19 min | v.o. anglaise

Angleterre, 1988. Russell s’est joint à De Kants, un collectif qui lutte contre l’establishment. Mary, sa mère, est une partisane inconditionnelle de Margaret Thatcher et George, son père, possède la ... [+]

Angleterre, 1988. Russell s’est joint à De Kants, un collectif qui lutte contre l’establishment. Mary, sa mère, est une partisane inconditionnelle de Margaret Thatcher et George, son père, possède la plus belle collection de timbres en ville. Pris au piège entre deux univers diamétralement opposés, Russell se rend compte à quel point le politique est personnel. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Organism, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



 
Snapshot
Miranda Sayclak | États-Unis | 2010 | | 5 min | v.o. anglaise

Une mère de famille de la banlieue rencontre la petite amie de sa fille à l’occasion d’une danse organisée par l’école. ... [+]

Une mère de famille de la banlieue rencontre la petite amie de sa fille à l’occasion d’une danse organisée par l’école. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Oh My God!, Jump in the River



SITE OFFICIEL

 
Organism
Nina Reyes Rosenberg | États-Unis | 2009 | | 14 min | v.o. anglaise

Si seulement Jen et Carmen pouvaient passer à travers le champ de mines qu’est l’école secondaire, elles pourraient vivre leur attirance au grand jour et non pas seulement dans la ... [+]

Si seulement Jen et Carmen pouvaient passer à travers le champ de mines qu’est l’école secondaire, elles pourraient vivre leur attirance au grand jour et non pas seulement dans la chambre à coucher. Mais leur entourage est-il prêt à accepter leur relation? [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



 
Love Sick
Almerinda Travassos & Margaret Moores | Canada | 2010 | | 4 min | sans dialogue

Dans cette animation débridée rythmée par une musique trépidante et se déroulant dans des univers numériques saisissants de beauté, une bande de lesbiennes pixellisées s’éclate. ... [+]

Dans cette animation débridée rythmée par une musique trépidante et se déroulant dans des univers numériques saisissants de beauté, une bande de lesbiennes pixellisées s’éclate. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Loop Planes
Robin Wilby | États-Unis | 2010 | | 12 min | v.o. anglaise

Nick, 13 ans, vit avec son père dans un parc d’attractions. Mais lorsque sa mère arrive, accompagnée d’une fille aux cheveux roses appelée Katie, Nick est sur le point d’éprouver ... [+]

Nick, 13 ans, vit avec son père dans un parc d’attractions. Mais lorsque sa mère arrive, accompagnée d’une fille aux cheveux roses appelée Katie, Nick est sur le point d’éprouver un vertige à nul autre pareil. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



 
Frozen Roads
Mark Pariselli | Canada | 2010 | | 18 min | v.o. anglaise

Balthazar, Christian et Lyla sont amis depuis l’enfance et vivent en milieu rural, dans une petite ville canadienne conservatrice. Ils sont bientôt aux prises avec des désirs mutuels de plus ... [+]

Balthazar, Christian et Lyla sont amis depuis l’enfance et vivent en milieu rural, dans une petite ville canadienne conservatrice. Ils sont bientôt aux prises avec des désirs mutuels de plus en plus intenses qui menacent de détruire leurs liens fragiles. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Loop Planes, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



 
Friday’s Child (Fredagsbarn)
Tom Kietz | Danemark | 2010 | | 11 min | v.o. danoise | s.-t.a_en

L’éveil sexuel n’attend souvent que la magie d’un baiser. Rune, 14 ans, est différent des autres garçons. Après s’être disputé avec son père, il se sauve sur les quais, où ... [+]

L’éveil sexuel n’attend souvent que la magie d’un baiser. Rune, 14 ans, est différent des autres garçons. Après s’être disputé avec son père, il se sauve sur les quais, où il rencontre Benjamin, un garçon plus âgé qui est en train de graffiter un mur. Intrigué, Rune s’approche pour lui dire bonjour. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Oh My God!, Jump in the River



 
Oh My God!
Anne Sewitsky | Norvège | 2008 | | 9 min | v.o. norvégienne | s.-t.a_en

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. ... [+]

« Oh My God! est d’abord et avant tout un film sur l’orgasme », dit la réalisatrice. Les jeux d’enfants ne sont plus ce qu’ils étaient dans ce brillant court métrage norvégien. [-]

7 _17h15 | PGM 64 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Friday’s Child (Fredagsbarn), Frozen Roads, Loop Planes, Love Sick, Organism, Small-Time Revolutionary, Snapshot, Jump in the River




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Gay Days (Hazman havarod)
Yair Qedar | Israël | 2009 | | 72 min | v.o. hébreu | s-t.a_en

La révolution LGBT atteint son sommet lorsque la chanteuse Dana International est sélectionnée pour représenter Israël au grand concours qui est l’équivalent du prix Nobel gai et lesbien : l’Eurovision ... [+]

La révolution LGBT atteint son sommet lorsque la chanteuse Dana International est sélectionnée pour représenter Israël au grand concours qui est l’équivalent du prix Nobel gai et lesbien : l’Eurovision de la chanson! Dans cette rétrospective trépidante, Yair Qedar célèbre les personnalités – hommes et femmes – et les événements qui ont marqué les avancées des gais et lesbiennes israéliens, des années 1980 à la fin des années 1990, et la montée fulgurante d’un mouvement qui était pratiquement inexistant en 1985. Une coalition arc-en-ciel d’activistes regroupant entre autres des DJ (Offer Nissim), le conseiller municipal Michal Eden, les députés de la Knesset Shulamit Aloni et Yael Dayan, des officiers militaires, la mystérieuse « mafia rose » et des travailleurs de l’industrie du sexe prend son envol à partir des années 1980, renforcée par l’apport d’universitaires et de militants gais et lesbiennes à leur retour d’Europe et d’Amérique du Nord. Ce premier documentaire de Qedar offre une synthèse dynamique d’images d’archives rares, d’interviews avec Amalia Ziv ainsi qu’avec le réalisateur renommé Eytan Fox (The Bubble, Walk on Water et Jossi & Jagger) et son partenaire au franc-parler Gal Uchovsky, et comprend également des extraits des films avant-gardistes du défunt réalisateur gai Amos Guttman. Tandis que Tel Aviv s’affirme comme étant la capitale la plus gaie et la plus laïque du Moyen-Orient et que la solidarité communautaire s’effrite sous les assauts d’un individualisme tous azimuts, Gay Days nous met en garde contre les pièges de la complaisance. [-]

7 _17h30 | PGM 65 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Le fil (The String)
Mehdi ben Attia | France/Belgique | 2010 | | 93 min | v.o.français | s-t.a_en et arabes

L’élégant Malik (Antonin Stahly-Vishwanadan) rentre en Tunisie après la mort de son père pour consoler, en fils dévoué, sa mère Sara (fascinante Claudia Cardinale, admirée dans 8½). Bien que déterminé ... [+]

L’élégant Malik (Antonin Stahly-Vishwanadan) rentre en Tunisie après la mort de son père pour consoler, en fils dévoué, sa mère Sara (fascinante Claudia Cardinale, admirée dans 8½). Bien que déterminé à sortir du placard, Malik se perd dans les jupes de sa mère, alors que le chagrin ravive ses angoisses d’enfant. Entre-temps, sa copine lesbienne Siryne (l’ultra-féminine Ramla Ayari) et sa petite amie Leila (Abir Bennani) complotent une grossesse, et le cousin Wassim s’avère une consolation momentanée. Toutefois, l’histoire d’amour entre Malik et Bilal (aguichant Salim Kechiouche, Le clan, Les amants criminels), un homme à tout faire porté sur les tuyaux, pourrait tout mettre à nu… Ce premier film superbe de Mehdi ben Attia explore le choc des cultures et des politiques chez des Arabes élevés en français. L’Italienne d’origine tunisienne Cardinale souffle presque la vedette au beau Kechiouche et à son divertissant derrière, alors que le nouveau venu Stahly-Vishwanadan interprète subtilement la grâce sous pression. Comédie dramatique dans laquelle les gais et les lesbiennes font face ensemble aux défis de la vie, Le fil aborde le problème des luttes de classes avec nuance, sensibilité et conviction, tout cela dans la chaleur de l’été tunisien. [-]

7 _20h30 | PGM 66 | Theatre Hall Concordia