par titre | 28 29 30 31 01 02 03 04 05 06 07 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Children of God
Kareem J. Mortimer | Canada/Bahamas | 2009 | | 104 min | v.o.anglais

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il ... [+]

Talentueux mais troublé, Johnny accepte le défi lancé par son professeur de ranimer sa passion artistique en séjournant sur l’idyllique île d’Eleuthera, dans les Bahamas. En cours de route, il renoue avec un ancien camarade de classe, le chaud lapin Romeo (Stephen Tyrone Williams), qui a quitté Nassau parce que sa famille insistait pour qu’il se marie. Après avoir contracté une maladie vénérienne de son mari Ralph, homme violent et furieusement homophobe, la dévote Lena (Margaret Kemp) s’enfuit à Eleuthera en « mission divine » – en fait, pour rendre visite à son beau-frère, le gentil et tendre Clyde. Mais Ralph choisit d’attiser les feux de la haine pour apaiser ses propres démons. Pris dans un tourbillon d’homophobie et de sexisme, ces personnages inoubliables vivent des problèmes interraciaux, religieux et sociaux qui reflètent une société en plein bouleversement. La réalisation assurée et sensible de Kareem Mortimer tire un jeu extraordinaire de toute sa distribution. La direction photo d’Ian Bloom est appuyée par le montage magnifiquement rythmé de Maria Cotaldo, et le film inclut des extraits télévisés relatant diverses manifestations contre les gais. Exposé impartial sur les motifs complexes qui sous-tendent la discrimination exercée à l’égard des gais, qui oblige ceux-ci à vivre leur sexualité dans le secret, Children of God a été fortement acclamé par la critique internationale et a fait des vagues partout aux Antilles. [-]

3 _17h00 | PGM 32 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
80 Days (80 Egunean)
Jon Garaño | Espagne | 2010 | | 104 min | v.o. espagnole | s-t.a_en

Abandonnée par sa fille et négligée par son mari, Axun (Itziar Aizpuru) décide, poussée par son sens du devoir, de rendre visite à l’hôpital à son ex-beau-fils dans le coma. ... [+]

Abandonnée par sa fille et négligée par son mari, Axun (Itziar Aizpuru) décide, poussée par son sens du devoir, de rendre visite à l’hôpital à son ex-beau-fils dans le coma. Axun rencontre ainsi la joyeuse et malicieuse professeure de musique Maite (Mariasun Pagoaga). Entre les soins aux comateux et la broderie, Axun et Maite redécouvrent qu’elles étaient amies d’enfance et ravivent avec bonheur, cinquante ans plus tard, leur amitié oubliée. Alors que les souvenirs d’un baiser furtif et fatidique refont surface, Axun vacille bientôt sur la corde raide entre une passion tardive et une bienséance démodée, réticence à laquelle Maité, lesbienne affirmée et fière de l’être, s’était déjà butée plusieurs décennies auparavant... Bien que sa thématique ne soit pas sans nous rappeler Habla con ella d’Almodovar, ce film chaleureux qui ne manque pas d’humour est un bijou cinématographique possédant un style bien à lui qui raconte l’histoire unique de deux femmes âgées au bord d’une renaissance romantique. Le scénario bien ficelé aborde divers sujets, tandis que les performances habiles et nuancées des acteurs nous incitent autant à applaudir les deux protagonistes qu’à compatir avec les personnages moins sympathiques aux prises avec des situations difficiles. Un récit émouvant d’une deuxième chance de vivre un premier amour. [-]

3 _18h45 | PGM 33 | BAnQ


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Plan B
Marco Berger | Argentine | 2009 | | 103 min | v.o.espagnole | s-t.a_en

Dans cette pétillante variante du triangle amoureux classique, deux beaux mâles soi-disant hétéros découvrent avec surprise leur attirance l’un pour l’autre alors qu’ils se disputent les faveurs de la même ... [+]

Dans cette pétillante variante du triangle amoureux classique, deux beaux mâles soi-disant hétéros découvrent avec surprise leur attirance l’un pour l’autre alors qu’ils se disputent les faveurs de la même femme. Le scénariste-réalisateur argentin Marco Berger signe des dialogues incisifs, pénétrants et pleins d’esprit dans son exploration des relations amoureuses et de l’amitié entre hommes. Quand Bruno se fait larguer par sa petite amie Laura au profit du beau Pablo, il prétend que tout va bien, mais se lance en fait dans une liaison dangereuse pour se venger d’elle. Il décide de saboter la relation de Laura avec Pablo pour la récupérer et, pour ce faire, entreprend de séduire son nouveau petit ami métrosexuel. Berger traite cette intrigue en apparence comique avec doigté et style, s’appuyant sur le jeu d’un naturel inouï de la part des comédiens de talent que sont Manuel Vignau et Lucas Ferraro. À mesure que des liens se tissent entre les deux hommes, que ce soit parce qu’ils prennent plaisir à s’éclater, qu’ils aiment les mêmes émissions de télé ou qu’ils aient eu les mêmes jouets quand ils étaient petits, les tentatives de séduction de Bruno commencent à lui jouer des tours et, sans qu’il s’y attende, se transforment en quelque chose de vrai, de troublant et de fascinant. La magnifique cinématographie et le rythme délibérément lent du film constituent un complément parfait à l’humour empreint d’ironie qui traverse cet examen perspicace des relations contemporaines et des mystères qui, de tout temps, gouvernent l’attirance. [-]

3 _19h00 | PGM 34 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Eyes Wide Open (Einayim Petukhoth)
Haim Tabakman | Israël | 2009 | | 91 min | v.o. hébreu | s-t.a_en

Aaron (Zohar Strauss, Lebanon), boucher respecté de sa communauté, embauche à contrecœur Ezri (l’acteur, mannequin et chanteur Ran Danker), un élève à l’école talmudique. Dévot et lettré, Aaron refuse au ... [+]

Aaron (Zohar Strauss, Lebanon), boucher respecté de sa communauté, embauche à contrecœur Ezri (l’acteur, mannequin et chanteur Ran Danker), un élève à l’école talmudique. Dévot et lettré, Aaron refuse au départ les interprétations osées que fait Ezri du Talmud, se disant que ce flirt n’est qu’une épreuve envoyée par Dieu. Mais Aaron se met bientôt à être ému par Ezri et à négliger ses responsabilités communautaires et familiales. Complètement entichés l’un de l’autre, Aaron et Ezri sont la proie de cancans malfaisants et de la colère des rabbins… Puissamment érotique, Eyes Wide Open présente certaines des scènes d’amour les plus émotionnellement authentiques et incandescentes à être vues à image+nation, dans ce rare aperçu du monde caché des ultra-orthodoxes. Ce premier film de Haim Tabakman a été en compétition dans la catégorie « Un certain regard » à Cannes en 2009. En harmonie avec ce premier scénario de Merav Doster, qui a récolté deux mises en nomination à Cannes, les intérieurs feutrés et le cadrage serré d’Axel Schneppat saisissent admirablement l’intensité d’une passion illicite. Contrepoint sérieux à l’exubérant documentaire Gay Days, Eyes Wide Open rejoint Undertow et Purple Sea dans son illustration courageuse de notre combat pour réconcilier la ferveur religieuse et la passion d’un amour homosexuel brûlant. [-]

3 _21h00 | PGM 35 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Grown Up Movie Star
Adriana Maggs | Canada | 2009 | | 95 min | v.o.anglais

Ray (Shawn Doyle de Big Love), ancienne star de la LNH et héros local tombé en disgrâce, noie sa honte dans l’alcool, le pot et le vandalisme de bas étage ... [+]

Ray (Shawn Doyle de Big Love), ancienne star de la LNH et héros local tombé en disgrâce, noie sa honte dans l’alcool, le pot et le vandalisme de bas étage – ainsi que son attirance pour James, le professeur d’éducation physique de sa fille Ruby. Adolescente précoce, Ruby (Tatiana Maslany, Ginger Snaps, Heartland) oscille entre une naïveté rêveuse et un réalisme implacable, et flirte dangereusement avec un étudiant étranger américain et le meilleur ami de son père, « Oncle Stu ». Tandis que le père et la fille luttent avec leurs désirs sexuels naissants et leur potentiel gâché, un secret de famille menace de détruire leurs fragiles tentatives de rapprochement... Le script vivifiant d’Adriana Maggs, chargé de tensions érotiques et intergénérationnelles, met en valeur le parler de Terre-Neuve, tandis que l’objectif infaillible de Jason Tan saisit la beauté envoûtante de l’île. L’incroyablement talentueuse Maslany, nouvelle Ellen Page canadienne, a remporté le prix spécial du jury pour sa performance dans la catégorie « Cinéma du monde » au festival Sundance. Petit frère sournois et narquois de Breakfast with Scot, Grown Up Movie Star offre une splendide contribution aux films canadiens traitant de l’entrée dans l’âge adulte. Le film évite habilement le kitsch de comptoir de cuisine tout en célébrant le hockey et l’homosexualité. [-]

3 _21h00 | PGM 36 | BAnQ
Également dans ce programme : The High Level Bridge



 
The High Level Bridge
Trevor Anderson | Canada | 2010 | | 5 min | v.o. anglaise

Trouvant des parcelles d’humour dans des zones particulièrement sombres, Anderson (The Island) fait descendre sa caméra le long du pont High Level Bridge, à Edmonton, à la mémoire des personnes ... [+]

Trouvant des parcelles d’humour dans des zones particulièrement sombres, Anderson (The Island) fait descendre sa caméra le long du pont High Level Bridge, à Edmonton, à la mémoire des personnes qui ont sauté. [-]

3 _21h00 | PGM 36 | BAnQ
Également dans ce programme : Grown Up Movie Star