Floating Skyscrapers (Płynące Wieżowce)
Tomasz Wasilewski | Pologne | 2013 | 93 min | v.o. polonaise | s.-t.a._en

Qui est Kuba? Lui-même ne le sait pas trop. Il vit avec sa mère et sa blonde, et s’entraîne pour devenir champion de natation. Bien qu’il se laisse sucer dans les vestiaires par des coéquipiers, il honore vigoureusement sa blonde, malgré la présence envahissante de sa mère. Lors d’un vernissage, il rencontre Michal, un éphèbe ténébreux avec qui une complicité immédiate s’établit. Au fil des semaines, la complicité se transforme en désir, puis en une liaison torride. La blonde de Kuba n’est pas dupe, sa mère non plus, tandis que Michal se meurt d’amour pour ce beau nageur qui navigue en eaux troubles. Pas gai d’être gay en Pologne, mais ce film existe et les deux acteurs principaux sont des vedettes populaires qui n’ont pas hésité à se mettre à nu, au propre comme au figuré. Si Tomasz Wasilewski définit Floating Skyscrapers comme le premier film LGBT polonais, c’est bien parce qu’il aborde l’identité sexuelle dans ce qu’elle a de plus flottant plutôt que d’en faire un film gay classique. Avec ce second long métrage, le cinéaste affiche un sens de la mise en scène très sûr. Les acteurs sont tous impeccables, en particulier l’affolant Mateusz Banasiuk, qui, dans la peau de Kuba, incarne avec une remarquable précision un personnage aux contours flous. Un film poétique, âpre et charnel. – É. Fourlanty co-présenté avec FONDATION ÉMERGENCE

Samedi 30 Novembre 21h30 | PGM 12 | Imperial
Également dans ce programme : The Naturalist